/news/world

Harcèlement sexuel: encore des accusations contre Bill Cosby

Cinq femmes viennent de déposer une poursuite à l’endroit de Bill Cosby et du réseau NBC. Elles accusent le comédien américain de 85 ans de les avoir agressées sexuellement lors d’événements survenus en 1969 et à la fin des années 80. 

• À lire aussi: Bill Cosby va faire appel de sa condamnation pour agression sexuelle sur mineure

• À lire aussi: Bill Cosby reconnu coupable d'agression sexuelle sur une adolescente

• À lire aussi: Bill Cosby une nouvelle fois jugé pour agression sexuelle, sur une adolescente

Cette poursuite a été déposée par les actrices Lili Bernard, Eden Tirl, Jeqel Gittens, Jennifer Thompson et Cindra Ladd.

Les cinq femmes indiquent que Bill Cosby s’est servi de son pouvoir, sa renommée et sa gloire pour ensuite les agresser sexuellement.

Quatre des plaintes remontent à la fin des années 80 et une lors d’événement qui se sont déroulés en 1969. Ces cinq femmes poursuive le comédien en vertu d’une nouvelle loi de l'État de New York selon laquelle le temps de prescription est suspendu dans des cas d'agression sexuelle.

Selon le réseau CNN, Bill Cosby aurait drogué et agressé sexuellement Lili Bernard, qui personnifiait Madame Minifield dans The Cosby Show, lors d’incidents survenus au New Jersey, au Nevada et à son domicile de Manhattan.

Eden Tirl, qui jouait une policière dans la série The Cosby Show, accuse le comédien d’attouchements inappropriés et sans consentement qui seraient survenus dans une salle des costumes en 1989. Bill Cosby lui aurait dit, à cette époque, que NBC lui appartenait.

Jequel Gittens indique, dans la poursuite de 34 pages, que Bill Cosby l’avait invité dans sa maison de Manhattan en 1989 ou en 1990 pour discuter boulot et qu’il l'aurait droguée et agressée sexuellement.

Jennifer Thompson aurait subi des attouchements inappropriés, en 1988, dans la résidence de l’acteur à New York. Elle avait 18 ans à l’époque. Cindra Ladd aurait aussi été droguée et agressée en 1969.

Dans un communiqué de presse, Andrew Wyatt, porte-parole de Bill Cosby, a nié les allégations qu’il a qualifié de frivoles.

Ces accusations s’ajoutent à une série d’allégations à l’endroit du comédien formulées en 2014 et 2015.

En 2018, Bill Cosby avait été reconnu coupable par un jury d'avoir drogué puis agressé Andrea Contand. Il avait été condamné à une peine d'au moins trois ans. Ensuite, il a été libéré après que la Cour suprême de Pennsylvanie ait annulé la peine pour une question de procédure.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.