/regional/montreal/montreal

La faune doit être un enjeu prioritaire à la COP15, selon un expert

Bloc Amazonie forêt tropicale

Photo Reuters

L’enjeu de la faune doit être un sujet prioritaire à la conférence mondiale sur la biodiversité (COP15), estime un expert. 

• À lire aussi: La COP15 s’ouvre à Montréal

• À lire aussi: Plusieurs manifestations prévues pour bloquer la COP15

• À lire aussi: Éviter la douche quotidienne, une solution pour aider le climat

«Il faut faire comprendre aux gens que la faune est un morceau de l’engrenage de l’écosystème qui nous fournit en nourriture, en médicament et en air», a mentionné David Rodrigue, directeur général du Zoo Ecomuseum, sur les ondes de QUB radio mardi avant-midi.

Ainsi, tous les pays réunis devront développer des actions concrètes pour assurer la biodiversité.

«La plus grande importance c’est aider et outiller les gens à mieux comprendre la biodiversité et quel rôle joue la biodiversité pour l’humain. C’est d’amener tous les pays à faire un engagement qui est absolument nécessaire», a-t-il également fait savoir.

Notons que le gouvernement provincial s'est engagé, lundi, à reprendre le processus de désignation d'espèces menacées. Cependant, David Rodrigue soutient que cet engagement de la part de la CAQ est une première étape, mais des lois et des réglementations devront suivre bientôt.

«On veut des outils et des actions concrètes. Ça prend un changement de société. Ça va prendre une société qui accepte de traiter l’économie et la consommation différemment», a-t-il précisé.

Rappelons qu’une cérémonie d’ouverture est prévue mardi après-midi au Palais des congrès de Montréal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.