/regional/montreal/montreal

L’inflation et la pénurie de main-d'oeuvre viennent à bout de Montréal en fêtes

SPE-JOUR-AN

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Tradition depuis presque 10 ans, Montréal en fêtes et ses célébrations du Nouvel An au Vieux-Port n’auront pas lieu cette année encore.

• À lire aussi: Partys de bureau: les gens seront-ils au rendez-vous?

Mais contrairement aux éditions 2020 et 2021, ce n’est pas la COVID qui vient jouer les trouble-fête cette fois. 

Les organisateurs ont décidé de prendre une pause pour revoir la structure de financement de l’événement et repenser le modèle économique pour le futur.

L’inflation, la pénurie de main-d’œuvre et le sous-financement public ont motivé la décision d’annuler l’événement, l'équipe qualifiant la situation de «casse-tête insoluble», dans un communiqué.

Écoutez le segment culturel d’Anaïs Guertin-Lacroix diffusé chaque jour en direct 6 h 35 sur QUB radio : 

«La gratuité a toujours été centrale à notre mission et aujourd’hui nous devons revoir entièrement notre modèle et notre financement si l’on veut que la gratuité de l’événement survive...», a indiqué mardi Dimitri Soudas, président du conseil d’administration de Montréal en fêtes.

Chaque année depuis 2013, Montréal en fêtes rejoint près de 200 000 festivaliers, qui sont invités à se rassembler sur les diverses places publiques aménagées et ambiancées pour l’occasion ou à assister au fameux Party du Nouvel An, avec son grand spectacle musical suivi de feux d’artifice.

Montréal en fêtes est une organisation à but non lucratif (OBNL) dédiée à la production d’activités gratuites et accessibles à tous pendant la période des fêtes de fin d’année à Montréal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.