/news/society

Suspendue 30 jours pour avoir mangé un beigne

Une préposée au service alimentaire d’un CHSLD montréalais a été suspendue 30 jours sans salaire pour avoir mangé un beigne lors de son quart de travail à l’été 2020.

• À lire aussi: Une infirmière suspendue pour avoir mangé une toast au beurre d’arachide

• À lire aussi: Suspensions injustifiées dans un CHSLD: qui est le beigne dans cette histoire?

• À lire aussi: «Vol» d'une toast au beurre d'arachide: l'infirmière ne sera pas suspendue

• À lire aussi: Infirmière suspendue pour avoir volé une toast: une situation «inacceptable», dit Dubé

La femme, qui était à l’emploi de cet établissement depuis 21 ans, s’est sentie humiliée et estime que la sanction est exagérée.

«C’était des beignes destinés aux résidents, mais il en restait. J’en ai donc pris un morceau et je l’ai mangé. L’assistante-chef m’a vue et m’a dit que je n’avais pas le droit de manger dans la cuisine (...) Suite à ça, ma patronne m’a rencontrée», a raconté la dame qui a requis l’anonymat à TVA Nouvelles. 

Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio :

Elle a continué en expliquant comment elle a dû donner sa version des faits auprès des ressources humaines.

«Après on m’a donné une lettre comme quoi j’étais suspendue pour un mois pour vol de nourriture.»

La préposée, qui est maintenant à la retraite, a déposé un grief contre son employeur.

D’autres histoires du genre

Plusieurs personnes ont contacté TVA Nouvelles après la révélation, par le Journal de Montréal, du «vol» d’une toast au beurre d’arachide par une infirmière, pour signaler d’autres histoires du genre.

Un employé du réseau de la santé montréalais a ainsi été suspendu un mois pour avoir bu un café alors que son travail consistait «simplement» à le servir.

Écoutez la rencontre Montpetit-Déry diffusée chaque jour en direct 13 h 55 via QUB radio : 

Un autre employé du réseau de la santé aurait reçu une semaine de suspension après avoir été vu en train d’avaler... une tranche de bacon.

Dans tous ces cas, des griefs ont été déposés contre les employeurs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.