/news/currentevents

Un rappeur arrêté pour rage au volant avec une arme à Montréal

Capture d'écran d'une vidéo virale où l'on voit un rappeur de Montréal se faire arrêter pour rage au volant avec une arme à feu.

Capture d'écran tirée d'une vidéo publiée sur le compte TikTok Jacobvisuals

Capture d'écran d'une vidéo virale où l'on voit un rappeur de Montréal se faire arrêter pour rage au volant avec une arme à feu.

Un rappeur de Montréal est devenu viral cette semaine non pas grâce à sa musique, mais plutôt à la suite de la diffusion d'une vidéo où on le voit se faire arrêter après un cas de rage au volant impliquant une arme à feu.

«Montre-moi tes mains par-derrière et marche vers nous!», hurle un des nombreux policiers qui pointent leur pistolet vers le suspect, dans une séquence vue plus de 170 000 fois sur TikTok

C’est vers 18h25, samedi, que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été appelé pour ce cas de rage au volant. L’événement violent aurait commencé en raison d’un banal dépassement au centre-ville, au coin des rues René-Lévesque et Guy. 

«Un individu est sorti de son véhicule pour aller vers un autre automobiliste en lui pointant une arme à feu en sa direction. Il est rentré dans le véhicule et est reparti», explique l’agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM. 

Écoutez l'édito de Richard Martineau diffusé chaque jour en direct 8 h 45 via QUB radio :

Conducteur de 23 ans

Il ajoute que cette «opération à haut risque», qui n’aurait pas fait de blessé, s’est finalement conclue lorsque le véhicule des suspects a été localisé par les policiers près du Centre Bell. 

«On voulait s’assurer que tout le monde était en sécurité en raison de l’arme, indique M. Brabant. C’est pour ça qu’on a fait sortir les cinq occupants du véhicule un à un, comme on le voit dans la vidéo avec les policiers.»

Finalement, une seule personne a été arrêtée dans cette affaire. Il s’agit d’un homme de 23 ans. C’est lui qui conduisait agressivement le véhicule et qui a aussi pointé l’arme à feu en direction d’un autre automobiliste. 

Selon nos informations, l’individu se nomme Lovins St-Louis et habite dans l’arrondissement Côte-Des-Neiges—Notre-Dame-De-Grâce à Montréal. Au moins six chefs d’accusation ont été déposés contre lui pour cette affaire, dont agression armée et usage d’une arme à feu lors de la perpétration d'un acte criminel.

Lovins St-Louis, aka LV Banks, dans un de ses clips pour la chanson «MYSELF».

Capture d'écran tirée de vidéos publiées sur la chaîne YouTube LV Banks Official

Lovins St-Louis, aka LV Banks, dans un de ses clips pour la chanson «MYSELF».

«Il a été libéré sous promesse de comparaître en février prochain», indique l’agent Jean-Pierre Brabant. 

Armé dans ses clips

Lovins St-Louis est d’ailleurs mieux connu sous le nom d’artiste «LV Banks». Ce rappeur de 23 ans a sorti quelques chansons durant la dernière année, sans connaître de succès.

Dans son dernier vidéoclip pour sa chanson «Smoke», on aperçoit le chanteur avec une arme à feu. Il pointe celle-ci en ricanant sur la tempe d’un homme ligoté à une chaise et les yeux masqués. Lovins St-Louis utilise ensuite une barre de métal pour l’étrangler, toujours avec le sourire aux lèvres. 

Le rappeur tire aussi avec une arme dans son clip baptisé KAP, tout en fumant du cannabis et en dansant. 

Lovins St-Louis, un Montréalais de 23 ans, dans son vidéoclip pour sa chanson «Smoke». Il pointe une arme à feu sur la tempe d'un homme ligoté en ricanant dans ce clip. On le voit aussi étouffer l'individu avec une barre de métal.


Crédit vidéo : Capture d'écran tirée de vidéos publiées sur la chaîne YouTube LV Banks Official

Capture d'écran tirée de vidéos publiées sur la chaîne YouTube LV Banks Official

Lovins St-Louis, un Montréalais de 23 ans, dans son vidéoclip pour sa chanson «Smoke». Il pointe une arme à feu sur la tempe d'un homme ligoté en ricanant dans ce clip. On le voit aussi étouffer l'individu avec une barre de métal. Crédit vidéo : Capture d'écran tirée de vidéos publiées sur la chaîne YouTube LV Banks Official

«I learned my lesson. Using my mind as a weapon [NDLR : J'ai appris ma leçon. Utiliser mon esprit comme une arme]», affirme ironiquement le Montréalais de 23 ans dans cette chanson.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.