/news/society

Voici 5 astuces pour courir l’hiver en toute sécurité

Courir à l’extérieur en hiver peut s’avérer particulièrement éprouvant, mais cette pratique est en hausse fulgurante au Québec. Ceci soulève évidemment des inquiétudes quant aux comportements à adopter pour pratiquer ce sport de façon sécuritaire. 

Alors, comment peut-on se préparer à affronter les grands froids pour aller faire quelques foulées à l’extérieur? Voici nos 5 conseils pour courir l’hiver en toute sécurité. 

Bien s’habiller 

Pour éviter les engelures et la déshydratation, des vêtements légers et imperméables sont à privilégier lors de la course à pied en hiver. Le plus important est d’investir dans une veste, des gants et un bonnet imperméable pour éviter de terminer sa course humide.

Il faut toutefois éviter de porter trop de vêtements épais, puisqu’ils peuvent causer une forte transpiration et vous déshydrater.

MIKE DREW/CALGARY SUN/QMI Agency

S’échauffer 

Peut-être, passez-vous tout de suite au pas de course normalement, mais il est vraiment important de s’échauffer longuement, surtout en hiver, selon l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.

L'échauffement des muscles est essentiel pour courir en toute sécurité, car lorsque le mercure est à la baisse, nos muscles se contractent, nous sommes généralement plus tendus, et il est alors primordial de faire circuler le sang vers ceux-ci pour éviter les blessures.

Adaptez votre parcours 

Ne vous forcez pas à courir à grande vitesse ou sur de longues distances pendant cette vague de froid, et privilégiez un parcours bien déneigé. 

En hiver, le vent, la neige et la pluie peuvent vous ralentir et rendre la course beaucoup plus difficile. L’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec rappelle qu’il vaut mieux courir en fonction de l'effort et non de la vitesse. 

«Il est recommandé de débuter votre course face au vent et de terminer le vent dans le dos puisque la fatigue est plus présente à la fin et le risque d’hypothermie est augmenté», expliquent-ils. 

MIKE HENSEN

Bien adapter sa foulée 

L’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec suggère de diminuer la longueur des pas effectués et en augmenter la fréquence. 

De cette façon, vous augmenterez votre efficacité biomécanique et vous serez plus stable. 

AgenceQMI

La récupération active après l’activité sportive 

Une fois la course à pied terminée, l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec suggère de se réfugier à l’intérieur pour pratiquer une activité de faible intensité pour effectuer un retour au calme. Ceci diminuera le risque de blessure et l’apparition de courbatures après l’activité. 

Bonne course! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.