/news/currentevents

À PARTAGER | Des passants volés et attaqués au hasard à Montréal

Une série de vols violents visant des citoyens au hasard provoque l’inquiétude dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal.

Cinq agressions se sont produites en moins de trois jours, et les autorités suspectent qu’elles soient toutes reliées. 

Chaque fois les suspects fonctionnent de la même façon : ils abordent des passants de façon aléatoire dans la rue, leur demandent leurs effets personnels, cellulaires et argent en les menaçant. 

capture d'écran | TVA Nouvelles

Dans au moins trois des cinq événements, les vols se sont très mal terminés. Certaines des victimes ont été très gravement blessées, frappées à coups de bâton de baseball ou après avoir reçu des balles de plastiques.

Un homme victime des deux malfaiteurs a raconté sur Facebook avoir été tabassé, et blessé. 

capture d'écran | TVA Nouvelles

«Je viens de sortir de l’hôpital. Personnellement j’ai des gros points de suture pour les lèvres, mal à la mâchoire, une grosse enfourchure avec des points aussi à l’arrière de la tête», raconte l’homme qui appelle les citoyens à la prudence dans le quartier. 

Celui qui a aussi des côtes fracturées doit prendre des médicaments contre la douleur. Il s’est fait voler son cellulaire, mais a réussi à récupérer son ordinateur portable. 

 

Plusieurs citoyens rencontrés par TVA Nouvelles affirment avoir peur de se promener dans le quartier depuis ces attaques. «Il faudrait que la ville agisse, peut-être mettre plus de sécurité?», suggère une femme. 

Écoutez la chronique faits divers de Maxime Deland, journaliste à l'Agence QMI au  micro de Benoit Dutrizac sur  QUB radio : 

«C’est sur que c’est inquiétant de voir ce type d’attaques là. C’est aussi préoccupant de voir la hausse qu’on a pu constater dans les dernières années de ce type d’attaques là, avec violence, ce qui était inhabituel à Montréal auparavant. Je me questionne quant à savoir si la mobilisation des effectifs du SPVM des différents postes de quartier vers le centre-ville pour la COP15 peut avoir des impacts sur la présence policière dans les quartiers périphériques du centre-ville», explique Julien Hénault-Ratelle, conseiller municipal d’Ensemble Montréal. 

Les suspects courent toujours.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.