/news/society

Détérioration de la condition physique des jeunes : «C’est un train à haute vitesse»

Après le dévoilement par la Presse des résultats d’une étude sur la condition physique des jeunes qui mesure la santé cardiométabolique (ou cardiovasculaire), Dre Julie Saint-Pierre, pédiatre au Centre universitaire de Santé McGill, s’inquiète de l’urgence de la situation.

• À lire aussi: Né sans bras, il joue au football, un sport qui le passionne

• À lire aussi: Engouement pour les sports d'hiver à Sherbrooke

Selon Dre Saint-Pierre, les causes seraient attribuables à l’inflation, aux écrans, au jeu organisé et à l’emploi du temps serré des parents.

«La vraie histoire c’est que les enfants ne bougent plus parce que les parents ne sont plus capables de leur acheter des vélos», explique-t-elle.

Ce qu’on prévoit

Dre Saint-Pierre croit que cela mettra le système de santé en péril bien avant 30 ou 40 ans, mais plutôt dans un futur très proche. «C’est à nos portes!», dit-elle. «C’est des trilliards de dollars que ça nous coûte au niveau mondial».

Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio :

La médecin s’alarme de la situation: «d’ici 10 ans, on sait que ça va encore doubler, les mauvaises habitudes de vie chez les enfants».

Le diabète de type 2 chez les très jeunes enfants, ce qu’on ne voyait pas avant, fait une montée fulgurante. La pédiatre affirme en être témoin tous les jours.

«C’est un train à haute vitesse» et «la prévention est désorganisée», s’inquiète-t-elle.

Elle affirme que les recommandations sont cependant très claires sur le plan de la prévention.

«Quand dans notre famille il y a des problèmes de diabète, d’embonpoint, de thyroïde, d’hypertension, on devrait toujours faire un bilan sanguin cardiométabolique avant l’âge de 10 ans. C’est du dépistage.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.