/buzz/homepage

Il vend des tee-shirts à l’effigie des vaches de Saint-Sévère

Capture d'écran tirée d'une vidéo TikTok de Mathieu Murphy-Perron

Un Tiktokeur montréalais a lancé une collection de vêtements et autres produits dérivés à l’effigie des désormais célèbres vaches de Saint-Sévère, en Mauricie.

• À lire aussi: Vaches en cavale: le propriétaire veut «récupérer son troupeau»

• À lire aussi: Sur les traces des vaches en cavale

• À lire aussi: Voici comment des cowboys ont tenté de ramener les vaches en cavale au bercail

Depuis le début de la saga des fameuses taures qui ont pris la fuite, Mathieu Murphy-Perron publie des vidéos éditorialistes sur son compte Tiktok. En quelques jours, ses interventions ont fait le tour du web avec le mot-clic #TeamCows.

«Je voulais partager l’histoire des vaches en cavale avec un public anglophone. Ça faisait le tour du Québec francophone, mais je me suis dit que les gens qui parlent anglais seraient surement intéressés à avoir l’histoire de nos vaches», a-t-il confié en entrevue avec l’Agence QMI.

«Je m’attendais à ce que ce soit une histoire qui pogne un peu, mais pas à la hauteur que ça a pognée. Ça a été énormément vue, énormément aimé, il y a eu énormément de commentaires. Tout le monde était emballé par ces bêtes là, tout le monde veut qu’[elles] restent en liberté pour toujours.»

Face à cet engouement-là, Mathieu Murphy-Perron a voulu «faire quelque chose pour aider la cause des animaux au Québec, notamment les animaux de ferme».

Le Montréalais a ainsi ouvert une boutique en ligne avec des produits dérivés, tels que des tee-shirts avec l’inscription «Liberté», «Outlaw», ou encore «Bovine Revolution», ainsi que des macarons. Depuis le 1er décembre, les ventes ont totalisé environ 3000 $ et 140 commandes ont été placées, dont certaines avec plusieurs produits.

Capture d'écran tirée d'une vidéo TikTok de Mathieu Murphy-Perron

L’argent récolté est reversé à l’organisme Sanctuaire pour animaux de ferme de l’Estrie (SAFE), a précisé M. Murphy-Perron.

Cowboys en renfort

Rappelons qu’en mai dernier, un troupeau d’une vingtaine de bêtes a pris peur lors d’une soirée d’orage et a défoncé la clôture de leur enclos, dans une ferme de Saint-Barnabé.

Les 24 vaches et quelques veaux ont erré pendant de nombreuses semaines dans le secteur de Saint-Barnabé avant d’atterrir à Saint-Sévère où elles ont saccagé plusieurs champs. Depuis, personne n’a été capable de les ramener au bercail.

Face au problème, la municipalité de Saint-Sévère avait contacté le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) qui tente toujours de mobiliser les ressources afin de les attraper. Le ministère de la Faune a pour sa part indiqué ne pas pouvoir intervenir puisque ce ne sont pas des animaux sauvages. De ce côté, la Sûreté du Québec a fait savoir qu’elle ne pouvait intervenir que si les animaux se retrouvent sur les routes.

La Ville de Saint-Sévère a même fait appel à des cowboys de Saint-Tite pour tenter de regrouper le troupeau, en vain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.