/regional/quebec/quebec

Marchand est en train d’échapper le projet de tramway, selon Villeneuve

Le chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Québec affirme que le maire Bruno Marchand est en train « d’échapper » le projet de tramway et risque de passer à côté d’un financement additionnel d’Ottawa pour éponger une hausse des coûts.  

• À lire aussi: Les experts des opposants au tramway écorchés en cour

• À lire aussi: Un référendum «obligatoire», plaide l’avocat des opposants au tramway

• À lire aussi: Votes sur le budget 2023: un «dîner de cons», selon Claude Villeneuve

« Hier, on a eu une confirmation que ça ne va pas du tout », a observé Claude Villeneuve, au sujet du plénier sur le tramway, au cours duquel le directeur du Bureau de projet du tramway a confirmé que le dépôt du dossier d’affaires et la mise à jour du budget de 4 G$ auront lieu finalement à la fin du premier trimestre de 2023.

« Manifestement, les fonds fédéraux pour les dépassements de coûts, il va falloir oublier ça, déduit M. Villeneuve. Si on a un plan d’affaires et un mémoire à déposer au Conseil des ministres qui doit être adopté (d’ici là), penser qu’au 31 mars (la date butoir), tout ça va avoir cheminé au fédéral, c’est au mieux du jovialisme. C’est plutôt tragique », a-t-il largué. 

« Nous, on est perplexes parce qu’on est des appuis de la première heure au projet de tramway puis on ressort du plénier d’hier (mardi) sur le tramway avec l’impression que le maire est en train de l’échapper. Il est en train d’échapper le projet de tramway sur plusieurs aspects », a-t-il critiqué. 

Il s’étonne par ailleurs que Daniel Genest ait confirmé, lui, qu’il n’y a plus qu’un seul soumissionnaire – Alstom – en lice pour le contrat du matériel roulant alors que le maire, lundi, refusait de le faire même si Siemens avait confirmé publiquement son désistement trois jours plus tôt. « Le maire disait que le cadre légal l’empêchait de dire quoi que ce soit alors que manifestement, non... » 

Un votre contre le tramway n’est pas exclu

Le chef de Québec d’abord n’a pas encore décidé s’il va appuyer le budget, lors du vote prévu demain, ni même le projet de tramway et l’autre portion du Programme d’immobilisations sur 10 ans, scindé en deux. Il dit vouloir « dormir là-dessus cette nuit ». 

« Dans le traquenard que le maire a essayé de nous (tendre) avec les documents budgétaires, on se demande si ce n’est pas souhaité du côté de l’administration qu’on vote contre le budget du tramway demain pour que le maire n’ait pas l’odieux de se retirer lui-même du projet », a-t-il balancé. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.