/regional/quebec/quebec

«Des années difficiles» en vue pour le RTC

Même s’il a réussi à boucler son budget 2023 grâce aux aides gouvernements liées à la pandémie, le Réseau de transport de la Capitale (RTC) s’attend à connaître « des années difficiles » par la suite.  

• À lire aussi: Les experts des opposants au tramway écorchés en cour

• À lire aussi: Jackie Smith absente du vote de jeudi sur le budget

• À lire aussi: [PHOTOS] Grande Allée: un projet de stationnement de neuf étages bloqué par la Ville de Québec

C’est ce que Alain Mercier, directeur général sortant du RTC, a expliqué jeudi lors du dépôt du budget 2023 du transporteur, en s’inquiétant d’un « contexte de mouvance ».  

Le RTC estime qu’il retrouvera 84 % de son niveau d’achalandage prépandémique au cours de l’année 2023. Mais, à cause essentiellement du télétravail, ce taux ne devrait plus dépasser les 90 % au cours des prochains années. 

À l’avenir, la base de comparaison pour l’achalandage ne sera plus la dernière année prépandémique (2019), mais bien l’année 2023. 

Le RTC estime que cela donnera un portrait plus juste de la situation qui ne reviendra de toutes façons pas aux mêmes niveaux qu’avant. Le télétravail et les changements des habitudes de déplacement au cours de la pandémie expliquent ce changement de cap, a fait savoir M. Mercier. 

 Écoutez l'entrevue avec Marc Denault, président de l’Association du transport urbain du Québec et président de la société de transport de Sherbrooke.à l’émission de Guillaume Lavoie diffusée chaque jour en direct 14 h 15 via QUB radio :
 

Services populaires

En parallèle, le niveau de service au RTC atteindra en 2023 pratiquement le même niveau (soit 99%) qu’en 2019.  

Très populaire, le service Flexibus sera étendu à Saint-Augustin-de-Desmaures et à L’Ancienne-Lorette. Le déploiement sera même devancé de quelques mois, a-t-on fait savoir.  

Pour sa troisième saison, le vélopartage (àVélo) augmentera comme prévu son niveau de service de 75%. Les citoyens et les touristes pourront utiliser 700 vélos à partir du 1er mai 2023.  

Pas de hausse généralisée des tarifs

Même si la part des usagers pour le financement du RTC doit augmenter de 10 millions $ en 2023, M. Mercier a assuré qu’il ne faut pas y voir le signe d’une augmentation généralisée imminente des tarifs des billets et des abonnements. La hausse s’explique essentiellement par l’augmentation projetée de l’achalandage, a-t-il expliqué en substance.  

Cela dit, les documents budgétaires évoquent, un peu mystérieusement, « différentes stratégies (qui) seront analysées afin d’augmenter le revenu moyen par déplacement ».  

L’année 2023 va par ailleurs correspondre à l’entrée en vigueur de la tarification sociale, comme cela a déjà été annoncé au cours des derniers mois.

Fin des aides liées à la COVID

Pour boucler son budget de 256,3 millions $, en hausse de seulement 2,5% malgré l’inflation, le RTC a pu bénéficier des aides d’urgence du gouvernement du Québec, liées à la pandémie. Pour l’année 2023, cette contribution sera de 12,6 millions $. 

«Cependant, les impacts de la pandémie sur les revenus utilisateurs vont continuer de se faire sentir après 2023. Devant la fin du programme d’aide d’urgence, de nouvelles sources de revenus pérennes, consacrées, récurrentes et indexées doivent rapidement être développés sans quoi le RTC devra faire des choix afin de maintenir un cadre financier équilibré», peut-on lire dans les documents budgétaires. 

Interrogé quant à la teneur de ces «choix», M Mercier - qui doit prendre sa retraite dans les prochains jours – a évoqué les investissements futurs pour l’électrification des transports. Il a avoué que le RTC devra réfléchir à la façon de financer sa portion (d’environ 90 millions $) pour la mise en place de ce vaste chantier. 

Le prix du carburant, moins cher qu’anticipé il y a un an, a par ailleurs aidé le RTC de boucler son budget.   

D’autre part, Alain Mercier a assuré que les négociations actuelles pour le renouvellement de la convention collective des chauffeurs du RTC se déroulent bien. Les chauffeurs du RTC sont sans contrat de travail depuis le 30 juin 2022.   

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.