/regional/troisrivieres/mauricie

Humask de Louiseville échappe un gros contrat de Québec

L'avenir de l'usine de fabrication de masques médicaux de Louiseville, en Mauricie, est en péril puisque Entreprise Prémont, qui produit le Humask, vient d'échapper un très important contrat public pour livrer jusqu'à 54 millions d'unités au réseau scolaire québécois.

• À lire aussi: Traitement des eaux usées à Louiseville: «un dossier de marde», selon le maire

L'entreprise avait pourtant présenté la plus basse soumission.

Selon les informations obtenues par TVA-Trois-Rivières les masques de Louiseville ont été écartés en raison d'un défaut de conformité. Seule la date de production apparaissait sur la boîte d'échantillons accompagnant la soumission.

Par écrit, Entreprise Prémont avait tout de même clairement indiqué que la date de péremption, obligatoirement requise, allait bel et bien figurer lors de la livraison des stocks.

C'est le fabricant Medsup de l'Estrie qui a donc remporté la totalité du contrat sous forme de deux lots. Medsup est pointé du doigt comme achetant en partie ses composantes en Chine, ce que n'a pas nié son président Éric Éthier.

«Il y a des matières premières qui viennent d'un peu partout. Ce sont des matières qui viennent de l'international. Il y a des matières qui viennent de Turquie, des États-Unis et possiblement, oui, de Chine», a-t-il été précisé.

Le maire de Louiseville remet donc sous le nez du gouvernement sa politique du Panier Bleu.

«Le Panier Bleu, quand la pandémie a commencé, c'était de s'encourager au Québec et là c'est comme si je disais mon nom est Yvon Deshaies mais je n'ai pas mis mon point sur le i et que donc, là voyons ,son nom ne marche pas il n'a pas mis son point. Ce sont des détails», s'est offusqué Yvon Deshaies.

Entreprise Prémont, manifestement en colère d'avoir été exclue, n'a pas voulu commenter.

Une source a indiqué que sans ce contrat, son usine de fabrication se retrouve sur la corde raide. Seulement une quinzaine d'employés sont toujours en poste.

«Entreprise Prémont a déjà obtenu des contrats dans le passé et que dans le cas présent c'est une entreprise québécoise (Medsup) qui a remporté les deux lots de l'appel d'offres en se présentant comme le plus bas soumissionnaire», a indiqué par courriel le Conseil du Trésor.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.