/finance/homepage

Mise à jour économique: indexation de 6,44 % des aides sociales et crédits d’impôt

Les programmes d’assistance sociale et les paramètres du régime fiscal seront haussés de 6,44 % en 2023, ce qui représente la plus forte hausse depuis 2002, l’année où l’indexation automatique liée à l’inflation a été instaurée.

• À lire aussi: Mise à jour économique: l’aide aux aînés versée au printemps

Ainsi, les allocations familiales et les prestations d’aide sociale seront protégées de l’inflation. La prime au travail, tous les crédits d’impôt (frais médicaux, personnes aidantes, etc.), et les déductions fiscales et les seuils d’imposition seront haussés de 6,44 % aussi, de manière à protéger le pouvoir d’achat des contribuables en période inflationniste.

La mesure permettra de retourner 2,3 G$ dans les poches des Québécois. C’est plus du double de ce qui avait été consenti en 2022, alors que l’indexation avait été de 2,64 %, pour 967 M$. Les quatre années précédentes, la hausse avait toujours été sous les 2 %.

Pour une famille avec deux enfants et un revenu total de 100 000 $, l’indexation redonnera 1004 $ en 2023, soit 467 $ en allocations familiales et 537 $ de moins en impôt.

Pour l’aide sociale, une personne seule reçoit en 2022 une prestation de 887 $ par mois. L’indexation portera cette somme à 944 $. Une famille avec deux adultes et un enfant recevra 1674 $ par mois plutôt que 1573 $ cette année.

Écoutez l'entrevue avec Serge Petitclerc, porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté sur QUB radio : 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.