/finance/homepage

Filière batterie: la Mauricie manquera de travailleurs de la construction

L'actuel bassin régional de travailleurs de la construction sera insuffisant pour combler les besoins de la filière batterie à Bécancour, dans le Centre-du-Québec.

• À lire aussi: Filière des batteries à Bécancour: une entente signée entre Vale et General Motors

• À lire aussi: La filière batterie susceptible d'être visée par des espions

Au moins cinq usines seront en construction en même temps entre GM Posco, BASF, Nouveau Monde Graphite, Nemaska Lithium, Vale et d'autres.

Près de 800 travailleurs de tous les métiers seront requis alors que la Mauricie-Centre-du-Québec en compte en tout 12 000. Évidemment tous ne seront pas disponibles.

«Là, ce de quoi on parle éventuellement, ce sont 800 travailleurs pour la construction des usines. Donc c'est sûr qu'il va falloir aller chercher du monde d'en dehors de la région, mais la région va être capable de se donner de l'emploi dans les deux prochaines années», a indiqué David Madden, directeur de la FTQ Mauricie et Centre-du-Québec.

La filière batterie fait d’ailleurs des jaloux. Des États américains convoitent leur part du gâteau et sont prêts à mettre beaucoup d'argent sur la table pour attirer des usines.

Investissement Québec en est conscient. Son président estime qu'avec l'hydroélectricité propre, la proximité de la matière première, le coût de la main-d’œuvre et les qualités stratégiques d'un emplacement comme Bécancour, la logique de ce développement prévaut pour le Québec et pour nulle part ailleurs.

«Ce qu'ils font c'est qu'ils essaient d'attirer des joueurs, des fabricants pour qu'ils viennent faire leurs cathodes et leurs cellules sur leur territoire et ils offrent beaucoup plus d'argent qu'on en offre. Mais à un moment donné il faut que tu t'en tiennes à la valeur fondamentale. Est-ce que tu veux faire du développement durable ou pas», a fait valoir Guy Leblanc.

Sur le terrain, GM Posco a déjà pris une longueur d'avance sur les autres promoteurs avec l’aménagement de son immense site au sud de l'autoroute 30 qui est déjà lancé. Les travaux vont se poursuivre durant tout l'hiver puisque l’entreprise veut commencer à produire des cathodes en 2025.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.