/news/world

La Russie interdit son sol à 200 responsables canadiens

La Russie a annoncé vendredi interdire l'entrée sur son territoire à 200 Canadiens, parmi lesquels le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, et le président de la Banque CIBC, Victor Dodig, en riposte aux sanctions canadiennes similaires ayant visé des personnalités russes.

• À lire aussi: Il faudra «au final trouver un accord» pour mettre fin au conflit en Ukraine, dit Poutine

• À lire aussi: Russie, Iran et Myanmar: Ottawa impose de nouvelles sanctions

Il s'agit d'une décision prise en réponse à «des sanctions personnelles à l'encontre des responsables russes», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué, en dénonçant la politique «russophobe» du régime du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Figurent notamment sur la liste la porte-parole du Parti conservateur, Sarah Fischer, le PDG de Telesat Canada, Daniel Goldberg, le président de la Commission électorale canadienne, Stephane Perrault, ainsi que plusieurs personnalités canadiennes d'origine ukrainienne.

Depuis le début de l'offensive russe en Ukraine le 24 février, le Canada a imposé des sanctions à plus de 1.400 personnes et entités se trouvant en Russie, au Bélarus ou en Ukraine, ou provenant de ces pays.

La Russie a riposté chaque fois avec des sanctions similaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.