/regional/estduquebec/basstlaurent

Le marché immobilier de Rimouski restera dynamique en 2023

Aucune chute de prix ou de ralentissement ne sont prévus en 2023 dans le marché immobilier de Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent, et la demande demeure très forte même si le prix des maisons a presque doublé depuis trois ans.

• À lire aussi: Le rôle foncier bondit de près de 15 % à Rimouski

• À lire aussi: Un marché immobilier équilibré... Lentement, mais sûrement

• À lire aussi: Crise du logement: important projet immobilier à Rimouski

«Les acheteurs sont présents et ils veulent acheter. On vient de mettre une nouvelle propriété à vendre à Saint-Donat, on a eu 10 visites en deux jours et trois promesses d'achat, c'est encore très vigoureux», a raconté le courtier immobilier chez Proprio Direct, Michel Michaud.

Il faut dire que le choix est limité pour les acheteurs. L'équipe du courtier avait 157 propriétés à vendre en 2020, avant la pandémie, mais actuellement son inventaire se limite à 40 propriétés.

«Je vous dirais que les prix des maisons sont très très haut encore parce qu'il n’y a pas beaucoup de maisons à vendre. C'est la loi de l'offre et la demande», a-t-il spécifié.

Des prix qui vont demeurer élevés

En décembre 2019, le prix médian d'une maison unifamiliale était de 188 500$ à Rimouski. En décembre 2022, ce prix avait grimpé à 302 000$.

«On est dans une tempête parfaite de crise du logement dans le Bas-Saint-Laurent et c'est ce qui va continuer de maintenir les prix en 2023 au même niveau. Il y a vraiment un déficit d'offre important, donc un déséquilibre à la faveur des vendeurs qui va demeurer», a expliqué Charles Brant, de l'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec.

Ainsi, même la hausse des taux d'intérêt devrait avoir des effets limités sur le marché.

«Même s'il y a des hausses importantes, les prix sont quand même moins élevés, donc la mise de fonds est moins élevée et les mensualités aussi», a ajouté M. Brant.

«Le marché va être plus difficile pour les premiers acheteurs avec la hausse des taux d'intérêt. Pour les deuxièmes, troisièmes acheteurs ça va être correct, parce que souvent ils vendent des propriétés dans la région de Montréal, à des prix beaucoup plus élevés, alors ils arrivent ici et c'est moins cher», a indiqué M. Michaud.

Intérêt marqué pour la région

Soulignons que de plus en plus de gens souhaitent s'établir à Rimouski. En 2020-2021, Rimouski-Neigette a enregistré son plus important solde migratoire des 10 dernières années, avec un gain de 386 habitants, selon l'Institut de la statistique du Québec.

«Un conseil que je donnerais à un acheteur, c'est de bien se préparer en commençant par une préqualification au niveau du financement et de bien connaitre la mécanique économique de la transaction immobilière», a souligné David Boulianne, courtier immobilier chez Via Capitale Horizon.

«On aura un marché très très réactif selon moi en 2023, mais il y aura définitivement des possibilités, même pour les jeunes familles d'acquérir une propriété ici à Rimouski», a-t-il conclu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.