/news/society

La couche d’ozone tend à se résorber

Si la tendance se maintient, dans 43 ans, le trou dans la couche d'ozone, situé au-dessus de l’Antarctique, pourrait être complètement réparé.

• À lire aussi: La couche d'ozone se rebouche, mais est toujours menacée

En effet, cet événement démontre l’impact que les gouvernements peuvent avoir sur le climat.

En 1987, 195 pays ont signé le Protocole de Montréal qui visait à réduire les CFC, substance qui était utilisée dans la production de certains appareils électroménagers, afin de protéger et de réparer l'ozonosphère.

Qu’en est-il des changements climatiques?

«Dans le cas des changements climatiques, on a encore de la difficulté à nommer que c’est la combustion des énergies fossiles qui causent les émissions de gaz à effet de serre et donc l’augmentation de température», explique Christine Brouillette, directrice générale chez Réseau action climat.

«On n’avait jamais nommé, que ce soit le gaz, le pétrole ou le charbon, dans aucune des décisions de l’Accord de Paris avant la COP26, donc la 26e année de la convention sur les changements climatiques» et c’est là toute la différence entre le cas de la couche d’ozone et l’enjeu des changements climatiques selon madame Brouillette.

La solution «c’est qu’on doit être honnête sur la source de la crise, la nommer et l’adresser à travers nos négociations internationales», croit la directrice générale. 

Afin de réparer la couche d’ozone, les gouvernements s’étaient fiés à des données scientifiques sérieuses et prévisibles.

Ce n’est donc «pas une surprise» de connaître un résultat positif, dit-elle.

«Pendant la pandémie, quand les gens ont cessé de se déplacer, donc ça a causé une réduction du smog, des gaz à effet de serre et on a vu des animaux se réapproprier l’espace.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.