/regional/troisrivieres/mauricie

Service de garde en milieu familial: un programme pour créer 120 places

Un programme de soutien financier s'implante sur le territoire de la MRC des Chenaux pour créer 120 nouvelles places en milieu familial afin de faire face au manque criant de places.

• À lire aussi: Services de garde: les parents sont satisfaits, mais veulent des améliorations

• À lire aussi: 243 places créées en garderies familiales en moins d'un an

La maison d'Odette Gervais est animée par de jeunes enfants qu'elle garde chez elle à Saint-Maurice. Cela fait maintenant 25 ans qu'elle fait grandir des jeunes de 0-5 ans.

Dans la MRC des Chenaux, un nouveau programme incite plus de personnes à devenir, comme elle, responsable d'un service de garde éducatif en milieu familial.

Le CPE Bureau coordonnateur Flocons de rêve lance le programme en collaboration avec la MRC des Chenaux. L'objectif est de créer 120 places en milieu familial d'ici deux ans. Les nouvelles responsables pourraient obtenir jusqu'à 10 500$ pour l'ouverture d'un nouveau milieu familial.

Pour les responsables déjà établies, mais non reconnues par le bureau coordonnateur, un montant de 9 000$ pourrait être accordé dans le cadre de leur reconnaissance. Finalement, les responsables déjà établies et reconnues pourraient se voir remettre 3 500$ pour améliorer leur milieu.

Une aide qui fera certainement du bien, pour la présidente de l'Alliance des intervenantes en milieu familial (ADIM) de la Mauricie. «Quand tu pars de zéro, c'est beaucoup de sous, beaucoup de frais parfois d'adapter la maison.»

«On veut augmenter la ressource, augmenter les places, garder le sentiment de communauté», a fait valoir l'agente de conformité du CPE-BC Flocons de rêve, Pascale Tremblay. Elle explique que le but est de permettre aux parents de municipalités plus isolées d'obtenir un service à proximité de leur résidence.

Avec un programme semblable, Trois-Rivières a créé 243 places en huit mois. Devant ce succès, le bureau coordonnateur a décidé de se lancer dans le projet. «On a vu dans d'autres endroits que des incitatifs financiers qui dépassaient 10 000$ pouvaient être vraiment intéressants», a rapporté le directeur général, Jean-François Perras-Fortin.

L'ajout de ces places va venir répondre à un très grand besoin dans toute la MRC. Même en milieu familial, les places se comblent très rapidement. Dans le cas de Mme Gervais, elle affiche complet jusqu'en 2025.

«Il y a environ 400-450 places de disponibles dans la MRC des Chenaux, et il y a 1000 enfants de 0-4 ans», a ajouté M. Perras-Fortin.

Non seulement un bienfait pour les parents qui bénéficieront des services, le préfet de la MRC et le maire de St-Narcisse, Guy Veillette, entrevoit des bienfaits pour la communauté.

«L'accès à des services de proximité comme une garderie, un service de garde, ça favorise le développement économique, ça favorise la rétention en emploi, ça favorise le renouvellement de la main-d’œuvre ou de combler les besoins des employés. On agit d'une façon globale sur l'ensemble du territoire à ce moment-là.»

Le Bureau coordonnateur dispose déjà des permis et du budget pour une vingtaine de nouveaux milieux de garde. Il ne manque plus que des personnes intéressées, comme Odette, à se lancer dans l'aventure.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.