/news/tele

La série débarque sur Club illico le 9 février: une bande-annonce percutante pour «Mégantic»

La bande-annonce de la série «Mégantic» dévoilée lundi nous plonge au cœur de la tragédie ferroviaire ayant fait 47 victimes le 6 juillet 2013 dans la municipalité estrienne. 

On y mesure que la vie tranquille des Méganticois a été complètement bouleversée lors du déraillement survenu en pleine nuit dans le secteur du Musi-Café, au centre-ville de Lac-Mégantic, où étaient rassemblées beaucoup de victimes.

Le scénariste de «Mégantic», Sylvain Guy, a d'ailleurs indiqué à l’Agence QMI que cette production de haut calibre, ayant nécessité plus d’un an de postproduction pour réaliser les effets spéciaux et les effets sonores, raconte «la perte de notre petite vie au quotidien». Toute la population de l’endroit demeure marquée à différents niveaux, certains ne se remettant pas de l’horreur générée par l’explosion et l’incendie de nombreux wagons qui transportaient plus de sept millions de litres de pétrole brut.

  • Écoutez l'entrevue avec Julie Morin à l’émission de Philippe-Vincent Foisy diffusée chaque jour en direct via QUB radio : 

Dans la bande-annonce, on se retrouve au Musi-Café alors qu’une soirée comme les autres bat son plein. Les habitués de l'endroit s’amusent et la bonne humeur règne à l’intérieur ainsi que sur la terrasse, jusqu’à ce que des wagons commencent à filer à vive allure, juste à côté du bar, et déraillent, provoquant la pire tragédie ferroviaire de l’histoire canadienne.

Photo fournie par la production.

On voit des gens prendre leurs jambes à leur coup, des pompiers qui tentent de contenir les flammes et des proches, rongés par l’inquiétude, qui se précipitent au centre-ville, ravagé par les flammes et les explosions successives. Les sapeurs arrosent les wagons n’ayant pas encore explosé par les 72 qui ont déraillé, ceci afin de sauver ce qu’il reste de la ville de 5600 âmes.

La série se penche entre autres sur l’héroïsme et le courage de plusieurs Méganticois qui ont empêché le pire. Un personnage campé par Bruno Marcil hurle à un pompier: «J’ai ma femme, j’ai mon frère, j’ai ma belle-sœur, j’ai mes amis qui sont là, je ne vais pas rester les bras croisés certain, envoye!», des paroles qui sont bouleversantes sachant quelles représentent la réalité de plusieurs Méganticois ayant perdu des proches, il y a bientôt 10 ans.

On voit aussi dans la bande-annonce les répercussions du drame de Mégantic, toutes les personnes ayant vécu le drame ne s’en sortant pas sans séquelles psychologiques. Le pompier interprété par Joakim Robillard dit, longtemps après la tragédie: «J’entends des voix des fois, des cris, des hurlements, du monde prisonnier, du monde qui brûle».

  • Écoutez l'entrevue avec Sophie Lorain à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 15 h 15 via QUB radio : 

La série écrite raconte enfin ce que les Québécois n’ont pas vu à la télé pendant que le drame se jouait, sur plusieurs jours et semaines. Elle est dédiée aux Méganticois, mais ne leur est pas destinée, sachant qu'elle sera sans doute difficile à regarder par les témoins et les proches des victimes.

Les personnages principaux sont joués également par Luc Bourgeois, Olivier Gervais-Courchesne, Karl Farah, Simon Lacroix, Catherine Paquin-Béchard, Jean-Philippe Perras, Julie Ringuette, Éric Robidoux, Luc Senay et Carla Turcotte.

C’est ALSO, la boite de production de Sophie Lorain et d'Alexis Durand-Brault qui produit «Mégantic», ce dernier en étant aussi le réalisateur. La série sera disponible dès le 9 février sur Club illico.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.