/news/currentevents

Mort après avoir percuté un arbre: le jeune de 18 ans aurait craint d’être en retard pour le boulot

Le jeune de 18 ans mort en frappant un arbre au volant dans l’arrondissement Montréal-Nord récemment craignait vraisemblablement d’être en retard pour le boulot, ce qui l’aurait poussé à appuyer sur l’accélérateur.

• À lire aussi: Intervention spectaculaire: des policiers sauvent un bébé de 11 mois coincé dans un véhicule volé

• À lire aussi: Un automobiliste meurt piégé dans sa voiture en feu

• À lire aussi: Conduite en état d’ébriété: collision matérielle et dodo au volant

« C’était une personne qui était pleine de vie, il avait tellement d’énergie, tellement d’ambitions », a décrit Christine Charlotte Zoa Ekani, dans un entretien empreint d’émotions avec Le Journal.

C’est son véhicule que conduisait son frère, Roger Miguel Obama Ekani, sur le boulevard Léger lorsqu’il a percuté à toute vitesse un arbre, vers 4 h 30, le 9 janvier dernier.

Roger Miguel Obama Ekani

Photo Laurent Lavoie

Le violent impact avait engendré un incendie dans le véhicule, duquel était prisonnier le corps du jeune homme.

Incompréhension

Ce matin-là, Roger Miguel avait quitté son logement pour son boulot, dans une entreprise d’aluminium. Il comptait possiblement déposer le véhicule de sa sœur à l’appartement de cette dernière.

Tout indique qu’il voulait arriver à temps pour le début de son quart de travail, à 5 h.

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Mais l’incompréhension ronge toujours Mme Zoa Ekani, puisqu’avant l’impact, son frère se serait arrêté au feu rouge situé tout près du lieu de l’accident.

« [Les enquêteurs] nous ont fait comprendre [... ] qu’il roulait quand même vite, mais à cette distance je ne crois vraiment pas » que c’est l’unique cause de sa perte de contrôle, estime-t-elle, écartant la thèse du geste volontaire.

Chef de famille

Dans tous les cas, Christine Charlotte Zoa Ekani et sa mère ont perdu celui qui agissait comme le « chef de famille », toujours prêt à rendre service.

« C’est tellement difficile de l’accepter, et de même y croire. C’est peut-être de voir ces photos-là, ses amis qui viennent, de l’appeler et que son cellulaire ne sonne pas », soulève la femme de 32 ans, les yeux rivés vers un petit mémorial dans le coin du salon. 

Photo Agence QMI, Maxime Deland

L’incident est par ailleurs survenu alors que Roger Miguel cherchait à finir ses cours de niveau secondaire, dans l’espoir d’être pompier plus tard.

Pour atteindre son but, « il ne lui en restait pas beaucoup », laisse tomber sa sœur. Mais voilà que ses proches devront rapatrier son corps au Cameroun, pays qu’ils avaient quitté il y a près de dix ans.

Roger Miguel fait ainsi partie de la liste des jeunes adultes qui ont péri sur les routes du Québec depuis le début de l’année.

Samuel Goudreault-Chevalier, 22 ans, et David Prévost, 25 ans, sont plus récemment décédés.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.