/news/world

Un couple est accusé d'avoir abusé de leurs fils adoptifs

Instagram | zackjzulock

L'enquête visant un couple de Géorgie, aux États-Unis, accusés d'avoir abusé de leurs deux fils adoptifs et de les avoir utilisés pour enregistrer de la pornographie infantile, a dévoilé de nouveaux détails sordides.

Une enquête menée pendant des mois par Townhall a révélé que William Dale Zulock, âgé de 33 ans, et Zachary Jacoby Zulock, âgé de 35 ans, auraient utilisé les médias sociaux pour prostituer leurs deux fils d'âge primaire.

William Zulock, un fonctionnaire, et Zachary Zulock, un banquier, ont été inculpés en août 2022 d'inceste, de sodomie aggravée, de pédophilie aggravée, d'exploitation sexuelle d'enfants et de prostitution de mineurs.

Mais l'enquête choquante révèle plus en détail les abus écœurants dont les garçons ont souffert, rapporte le New York Post.

Bureau du shérif du comté de Walton

Pour la première fois, il a été révélé que les deux hommes auraient vendu leurs fils aînés, âgés aujourd'hui de 11 et 9 ans, à deux autres hommes dans un réseau pédophile.

L'un des hommes, Hunter Clay Lawless, âgé de 27 ans, a déclaré aux enquêteurs que M. Zulock l'a invité «à de multiples reprises» à prendre part à des abus sexuels sur les garçons, a rapporté le média Townhall.

Cependant, M. Lawless a affirmé n'avoir jamais eu de contact physique avec aucun des deux enfants.

M. Lawless a également affirmé que M. Zachary lui avait envoyé de nombreux messages sur Snapchat, dont un qui aurait dit: «Je vais baiser mon fils ce soir». Le texto aurait été accompagné d’images de lui en train d'abuser sexuellement de l'enfant de 11 ans, selon le média.

Les deux hommes ont été arrêtés pour avoir sollicité un acte de prostitution avec le garçon de 11 ans, selon l'acte d'accusation.

Les deux hommes, qui vivaient à Oxford, une banlieue aisée d'Atlanta, ont adopté les enfants par l'intermédiaire d'une agence d'adoption chrétienne spécialisée.

Les pères adoptifs ont plaidé non coupables. Ils risquent chacun plus de neuf peines de prison à vie s'ils sont reconnus coupables.

Avec les informations du New York Post.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.