/sports/homepage

Propos «disgracieux» sur Jakob Pelletier: Sutter choque la planète hockey

«Disgracieux», «irrespectueux», «dinosaure du hockey», «raciste», l’entraîneur-chef des Flames de Calgary, Darryl Sutter a essuyé les insultes de la planète hockey après ses propos controversés sur le premier match du joueur natif de Québec Jakob Pelletier dans la LNH.

• À lire aussi: L'entraineur-chef des Flames manque de respect envers un Québécois: «une disgrâce pour la LNH»

Samedi soir, au terme d’une victoire de 6 à 3 contre le Lightning de Tampa Bay, l’instructeur reconnu comme «un dur de dur» a joué la comédie lorsque questionné sur le rendement de son joueur recrue. 

«Jakob Pelletier, a répété Sutter. Quel numéro a-t-il?» Il a ensuite lu toutes les statistiques du numéro 49 en ajustant ses lunettes et en consultant la feuille de match. 

«6:50 de temps de jeu, 43 secondes en avantage numérique, un tir au but et une mise en échec», ont été ses premiers commentaires sans broncher. 

«C’est la LNH. Il a 21 ans et beaucoup de chemin à parcourir», a-t-il sèchement conclu sur l’ancienne vedette des Wildcats de Moncton. 

  • Écoutez le segment sportif de Jean-François Baril diffusée chaque jour en direct 6 h 43 via QUB radio :

Des Québécois en furie

La vidéo avec les propos de l’entraîneur publiée sur les réseaux sociaux est devenue virale et les commentaires ont été très peu élogieux à l’endroit de Sutter.

L’entraîneur natif de l’Alberta a été taxé à maintes reprises d’être raciste envers les Québécois. 

«Un méchant tata, le Red Neck non merci. Anti-Québécois de surcroît», a exprimé un amateur de hockey sur le compte Twitter de La Poche Bleue.

D’ailleurs, le frère de la célèbre famille Sutter est pointé du doigt pour sa relation houleuse avec le Québécois Jonathan Huberdeau depuis le début de la saison. 

À sa deuxième campagne à Los Angeles, Simon Gagné avait également été mis de côté subissant les sautes d’humeur de Darryl Sutter, instructeur des Kings à l’époque.

Dans l’Après-Match sur les ondes de TVA Sports, Guillaume Latendresse avait de la difficulté à retenir ses mots lorsqu’il a entendu pour une première fois les réponses de l’entraîneur-chef de 64 ans.

«Jakob Pelletier c’est son moment [...] Pis l’autre innocent [Darryl Sutter] s’en va faire ça», a lancé l’ancien du Canadien. 

«Si je suis le directeur général, je regarde ce qui est arrivé avec Johnny Gaudreau, avec Matthew Tkachuk, je regarde ce qu’il fait avec Jonathan Huberdeau et un jeune de même, je m’excuse mon Sutter, mais retourne sur ta ferme et pis arrête de coacher dans la Ligue nationale. Honnêtement, c’est disgracieux, on n’a pas besoin de gars comme ça qui viennent salir la Ligue nationale», a-t-il mentionné dans une montée de lait. 

«Retourner à jurassic park»

Son collègue de La Poche Bleue, Maxim Lapierre a aussi été rapide à dégainer sur Twitter. 

«Wow! faut-il lui faire savoir qu’Huberdeau avait plus de 100 points l’an dernier? Comment faire en sorte qu’un jeune homme se sente le bienvenu dans la LNH. Il est temps de retourner à Jurassic Park», a-t-il écrit en anglais pour faire réagir le monde du hockey.

Les partisans s’inquiètent

Si au Québec les amateurs de hockey se sont sentis heurtés, les partisans des Flames ont pour leur part démontré beaucoup d’inquiétudes. 

Ils critiquent le traitement que Darryl Sutter réserve à Jakob Pelletier, un choix de première ronde des Flames en 2019.

«En Alberta, les gens sont fâchés parce que l’équipe n’a pas une grande banque d’espoirs. Ils n’ont pas aimé que Sutter traite l’un des seuls espoirs de l’organisation de cette façon», commente Julian McKenzie qui couvre les Flames pour The Athletic

Pourtant, quelques jours auparavant avec les journalistes de Calgary, l’instructeur avait été plutôt élogieux envers son jeune prospect le comparant à Andrew Mangiapane et Dillon Dube. 

Une déclaration qui vient peut-être confirmer la théorie que Darryl Sutter est de très mauvais poil les jours de matchs.

– Avec la collaboration de Kevin Dubé

Une attitude qui fait réagir

ART-TVA-SPORTS-LNH

Photo d’archives fournie par TVA Sports

«Si je suis le directeur général, je regarde ce qui est arrivé avec Johnny Gaudreau, avec Matthew Tkachuk, je regarde ce qu’il fait avec Jonathan Huberdeau et un jeune de même, je m’excuse mon Sutter, mais retourne sur ta ferme et pis arrête de coacher.»

– Guillaume Latendresse, TVA Sports-La Poche Bleue

Julian McKenzie

Photo tirée de Twitter

«C’est vraiment bizarre. Pendant un moment, on s’est juste regardé en se disant que c’était Darryl qui faisait du Darryl. Il y a des jours où c’est un très bon gars et d’autres où il semble pressé de quitter les points de presse.»

– Julian McKenzie, The Athletic

Ian Kennedy

Photo tirée de Twitter

«Difficile d’ignorer Darryl Sutter hier soir. Jakob Pelletier est le premier des choix de première ronde des Flames de Calgary lors des cinq derniers repêchages à jouer dans un match de la LNH et Sutter prétend qu’il ne sait pas que Jakob Pelletier existe.»

– Ian Kennedy, Hockey news

«Le jeune vient de vivre un rêve. Il l’a fait devant sa famille et un auditoire de la télévision nationale [Hockey night in Canada]. Pourtant, à la fin d’un effort complet de ses Flames, Darryl Sutter n’a tout simplement pas pu résister à verser un seau d’eau sur cette performance.»

– Éric Francis, Sportsnet 

«Honnêtement, Darryl Sutter devrait être gêné de la façon dont il a répondu à la question d’après-match sur les débuts de Jakob Pelletier. Pour un entraîneur qui valorise les vétérans, le leadership et la maturité des joueurs plus âgés, ce fut un moment inutilement immature.»

Darren Haynes, The Athletic

 

«Du grand Darryl Sutter. Un total manque de respect envers Jakob Pelletier qui disputait un premier match dans la LNH.»

– Patrick Henry, Radio-Canada (Alberta) 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.