/regional/saguenay

Des contraventions pour les motoneigistes délinquants

Des patrouilleurs de Saguenay ont reçu l'ordre d'émettre des contraventions aux motoneigistes délinquants qui osent s’aventurer sur des terres agricoles sans autorisation, surtout qu'ils ont le pouvoir de le faire.

• À lire aussi: Une neige qui fait du bien aux motoneigistes

• À lire aussi: Un premier décès en motoneige cette année au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Le Club de motoneigistes du Saguenay a reçu un nombre record de plaintes d'agriculteurs depuis le début de la saison.

Son président, Jocelyn Charest, craint de perdre encore de précieux droits de passage.

«On met des affiches et des balises, mais on est bourrés de hors-piste qui viennent dans les champs et qui brisent tout, a-t-il affirmé. Ça va être difficile l'an prochain de pouvoir compter sur ses droits de passage.»

Chaque année, des producteurs agricoles en colère choisissent de refuser l'accès à leur terre pour une minorité de motoneigistes délinquants.

«On est tout à fait d'accord avec le Club de motoneigistes du Saguenay, a indiqué le directeur général de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Stéphane Desroches. C'est même le mot d'ordre qu'on s'est donné avec la Sûreté du Québec lors de nos opérations. La police va mettre de plus en plus d'efforts là-dessus.»

Le contrevenant est passible d'une amende de plus de 450 $.

Lors de la réforme de la Loi sur les véhicules hors route, la Fédération avait poussé l'audace jusqu'à soumettre l'idée de saisir la motoneige du contrevenant pendant trois mois, mais cette proposition n'a pas été retenue.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.