/finance/homepage

Groupe Le Massif rencontre François Legault: l’offre d’achat sur la station Mont-Sainte-Anne au centre des discussions?

Les dirigeants du Groupe Le Massif tiennent une rencontre au sommet avec le premier ministre François Legault cet après-midi à Montréal. 

• À lire aussi: Le gouvernement doit agir selon la Coalition Avenir Mont-Sainte-Anne

• À lire aussi: Après le Club Med, le Groupe Le Massif tente d'acquérir le Mont-Sainte-Anne

Le président du conseil d’administration du Groupe Le Massif, Daniel Gauthier, et le président du Groupe, Claude Choquette, seront reçus à 13 h au bureau du premier ministre lors d’une rencontre privée.

D’un côté et de l’autre, le silence règne sur les sujets qui seront abordés lors de cet entretien. Au cabinet Legault, on mentionne qu’on ne commente pas les rencontres privées et que Le Massif est reçu à titre d’acteur socio-économique majeur du tourisme au Québec. 

Le président du conseil d’administration du Groupe Le Massif, Daniel Gauthier

Photo d'archives, Didier Debusschère

Le président du conseil d’administration du Groupe Le Massif, Daniel Gauthier

L’automne dernier, M. Choquette avait confirmé au Journal avoir déposé une offre d’achat formelle pour faire l’acquisition du centre de ski Mont-Sainte-Anne en septembre 2022. Celle-ci était restée lettre morte, mais cela ne décourageait pas l’homme d’affaires. 

Depuis le dépôt de l’offre, la station de ski Mont-Sainte-Anne, gérée par la compagnie albertaine Resorts of the Canadian Rockies (RCR), a connu ses pires déboires. Le 10 décembre, une télécabine s’est décrochée d’un remonte-pente. La Régie du bâtiment du Québec a ensuite exigé un examen complet des installations et la station a été fermée jusqu’au 8 janvier. 

Maintes fois la désuétude des infrastructures de la station de ski Mont-Sainte-Anne a fait l’objet de mécontentement de la part des usagers, qui sont plusieurs à espérer voir une autre entreprise prendre le relais de RCR. 

Claude Choquette, bien au fait de la nécessité d’une mise à niveau des installations, n’avait pas caché son intention de négocier l’appui financier du gouvernement du Québec s’il réussissait à acheter Mont-Sainte-Anne.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.