/news/society

Le suicide de Christine Caron provoque un déluge de témoignages

Plusieurs personnes souffrant de problèmes de santé mentale nous ont fait parvenir leur témoignage à la suite de la médiatisation de l’histoire de Christine Caron. 

• À lire aussi: Elle s’enlève la vie à 25 ans : «J’espère vraiment que ma mort aidera à changer les choses»

• À lire aussi: Elle s’enlève la vie à 29 ans : «Laura est morte d’un cancer de l’âme»

Avant de s’enlever la vie, la jeune femme de 25 ans a raconté dans une lettre que le médecin aurait eu des propos désobligeants à son endroit. 

«Il lui aurait dit: ''si tu avais voulu te suicider, tu l’aurais déjà fait et tu veux juste faire un show pour attirer l’attention''. C’est ce qu’elle a écrit», nous racontait sa maman. 

Elle a aussi dénoncé le manque de ressources afin d’avoir de l’aide. 

Voici quelques-uns des histoires que nous avons reçus par le biais de nos réseaux sociaux. 

Plusieurs personnes rapportent ne pas avoir été traitées avec considération par le personnel médical.

«J’ai été à l’urgence psychiatrique à Pinel. Ils m’ont dit la même chose au lieu de soigner mes quatre maladies mentales sévères. C’est dégueulasse!» -l2achelita

«Ma famille et moi avons vécu une situation similaire avec notre beau-père qui s'est enlevé la vie le 11 septembre. Il s'était même fait refuser des soins à l'urgence. Il était en grosse douleur physique et ne pouvait plus vivre avec !! Le rapport du coroner: spondylarthrose sévère, ce qui se traduisait par d’importantes douleurs au dos qui n’étaient pas soulagées malgré la médication. Il était également atteint d’emphysème sévère et d’une maladie cardiaque athérosclérotique et a subi un infarctus du myocarde en septembre 2020. Je compatis avec la famille ������» -patsybeaudoin

«J’ai la chance d’avoir une médecin de famille incroyable, mais le reste de la société aussi reste à changer. Je ne suis pas supporté par mon travail, par mon assurance, ce qui n’aide pas à la situation quand ton mental ne va pas bien. Avoir des idées noires, et avoir en plus à dealer avec ce genre d’incompréhension de la part des gens qui t’entoure. Ça n’aide pas. Pauvre elle qui s’est rendue-là, je n’ose pas imaginer par ce quoi elle est passée. RIP ma belle.» - karine_007

«😢 malheureusement, je suis prise dans la même situation, je suis encore sur la liste d'attente pour voir un psychologue depuis 1 an et demi. J'ai un mari extraordinaire qui me supporte, je ne lâche pas j'attends toujours...❤️» -isabellealainbernardlemire

«C’est con, mais ça m’est arrivé. J’ai été à l’urgence et l’infirmière m’a dit que je passerais dans les derniers parce que mon cas n’était pas urgent ! Pourtant je lui avais bien dit que je voulais mettre fin à mes jours ... je suis de tout cœur avec la famille. ��» -alexeepepin

«Je me suis battue deux mois avec une crise suicidaire en 2014 avant d’avoir accès à un psychiatre. Je l’ai vu quelques fois et il m’a recommandé à un psychologue... un ergothérapeute qui tentait de faire la psychologue en me montrant à budgéter plutôt que de m’écouter. C’est une vraie joke. J’ai eu le temps d’accrocher deux cordes et même d’en tester une. Heureusement mon mental a compris de me faire comprendre la peine que je laisserais derrière moi. C’est y’a près de dix ans! Je n’ose pas imaginer aujourd’hui...» -richierich_70

«Épouvantable. Je suis en colère. Je me compte chanceuse, très chanceuse d’avoir reçu l’aide dont j’avais besoin. Je sais que ce n’est pas tout le monde qui a cette chance. J’ai dû me présenter à Sainte-Justine pour être prise au sérieux lorsque j’avais 17 ans, car mon hôpital local m’avait dit que je n’avais rien et de rentrer chez moi. Si personne ne m’avait aidé, je ne serais plus là aujourd’hui. J’ai maintenant 27 ans, je suis bien et j’attends mon premier enfant. Ça aurait pu être la même chose pour elle, mais le système l’a abandonné. SHAME ON THIS DOCTOR.» -ssameliaaa

«Sans mot, comment peut-on être médecin en psychiatrie et pas pouvoir aider les gens comme il faut, sans être déplacer si vous n’êtes pas fait pour être médecin ou pas capable d’aider les gens comme il se doit et bien voilà ce qui arrive il devra ce dire que quelqu’un est mort à cause de lui ��» -meggieplourdee

«C’est vrai tout ce qu’elle écrit la pauvre 😢 j’ai passée d’une crise de dépression je suis allé consulter un psychiatre il m’a posée des tonnes de questions et il n’a pas arrêté de les reposer d’autres manières je me suis senti comme coupable et m’a dit que je suis perdu et que ce n’est une dépression et à ce moment-là j’étais vraiment au bout du gouffre 😤 malheureusement c’est la réalité!!!» -mireilla_fashionista

«Je ne suis pas médecin, mais ça fait un bout qu’on demande à mon frère d’aller chercher de l’aide. Il m’a dit que quand il l’a fait, le médecin lui a demandé ce qu’il voulait comme prescription ou drogue... Il s’est senti humilié et insulté avec raison. Pouvons-nous changer ça? Please ��» -veronique_thibault_sutton

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE

Ligne québécoise de prévention du suicide

www.aqps.info 

• 1 866 APPELLE (277-3553)    

Jeunesse, J’écoute

www.jeunessejecoute.ca 

• 1 800 668-6868    

Tel-jeunes

www.teljeunes.com 

• 1 800 263-2266

ANEB Québec

https://anebquebec.com/

• 1 800 630-0907 

• 514 630-0907

Rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram: https://www.instagram.com/tvanouvelles/

Facebook: https://www.facebook.com/TVAnouvelles/

Twitter: https://twitter.com/tvanouvelles

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.