/regional/sherbrooke/estrie

Pas de courriel, pas de livraison: un client dénonce le traitement reçu chez Canac

Un client du Canac dans l’ouest de Sherbrooke, en Estrie, s’est vu refuser la livraison de matériaux parce qu’il n’a pas voulu laisser son adresse courriel au commerce. 

Marc Tremblay dénonce le traitement reçu par le quincailler québécois, qui s’est excusé mercredi.

«Mon courriel, c’est un renseignement personnel qui ne les regarde pas du tout. Me faire refuser un service parce que je ne veux pas laisser mon courriel, ça n’a pas de bon sens», déplore M. Tremblay.

Le client, qui fait des rénovations dans sa maison, s’est rendu, lundi, à la quincaillerie Canac située sur le boulevard Bourque à Sherbrooke. 

Il dit avoir acheté pour environ 2000$ de matériaux. 

Une fois rendu à la caisse, le commis lui a demandé son adresse courriel. 

«Pourquoi mon courriel? Ils ont mon adresse postale, mon numéro de téléphone et mon nom, il me semble que c’est amplement suffisant. J’ai demandé à parler au gérant du magasin et il m’a lui aussi dit que pas de courriel, pas de livraison. Je n’en revenais pas. J’ai abandonné la transaction et quitté le commerce», raconte l’homme à TVA Nouvelles. 

La Loi québécoise sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé stipule que «nul ne peut refuser d’acquiescer à une demande de bien ou de service ni à une demande relative à un emploi à cause du refus de la personne qui formule la demande de lui fournir un renseignement personnel, sauf si la collecte est nécessaire à la conclusion ou à l’exécution du contrat». 

Marc Tremblay s’est tourné vers la quincaillerie Rona.

«Ils sont venus livrer ce matin et je n’ai pas eu besoin de leur donner mon adresse courriel.»

TVA Nouvelles a appelé la succursale Canac du boulevard Bourque, mercredi, et le commis a clairement indiqué que sans adresse courriel, la livraison était impossible. 

«Le courriel est maintenant à la base de nos communications avec les clients, mais ce genre de situation n’aurait pas dû survenir, commente le directeur marketing au siège social de Canac, Patrick Delisle. Il s’agit d’un magasin qui a fait preuve de zèle et nous en sommes désolés. Je peux vous assurer qu’un client qui refuse de laisser son adresse courriel ou qui n’en possède pas peut obtenir notre service de livraison.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.