/news/currentevents

Une femme est victime du premier meurtre de l’année à Montréal

Une femme de 61 ans aurait été poignardée à mort par son propre fils, mercredi matin, dans le quartier Centre-Sud, devenant la première victime de meurtre de l’année à Montréal.

Selon nos informations, un homme aurait communiqué avec le 911 vers 7 h 20 pour demander à ce que des policiers aillent vérifier l’état de santé de sa mère, dans un immeuble résidentiel de la rue Fullum, près de la rue Hochelaga.

Photo Maxime Deland

Cette dernière se trouvait à ce moment avec son autre fils, possiblement en état de crise.

  • Écoutez le segment judiciaire avec Félix Séguin diffusé chaque jour en direct 8 h 35 via QUB radio :

Lorsque les policiers sont arrivés au logement, ils ont découvert la victime inanimée. 

Photo Maxime Deland

Lysane Gendron aurait été poignardée à mort et un meuble aurait été renversée sur elle. 

Elle gisait sur le sol dans une mare de sang. 

Elle présentait des blessures par arme blanche au cou, selon nos informations.

  •  Écoutez la chronique faits divers de Maxime Deland, journaliste à l’Agence QMI au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio : 

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Son fils de 28 ans, considéré comme le principal suspect dans cette sordide affaire, avait pris la fuite avant l’arrivée des policiers.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Il a été interpellé quelques heures plus tard, en bordure de l’autoroute Décarie et devait être interrogé par les enquêteurs des crimes majeurs au cours de l’après-midi et de la soirée.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Le SPVM ne confirmait pas son arrestation en fin d’après-midi, préférant parler d’un «témoin important».

Les enquêteurs et les techniciens en identité judiciaire ont passé la majeure partie de la journée à analyser la scène de crime et à prélever des éléments de preuves.

Le motif du meurtre n’a pas été révélé.

Photo Maxime Deland

Depuis le début de l’année 2023, trois meurtres ont été commis dans la province et dans chacun des cas, les victimes étaient des femmes.

Le 12 janvier, Nadine Flora Alinanyinyi, une immigrante camerounaise de 31 ans, a été assassinée dans son logement de Mont-Saint-Hilaire. Elle aurait été poignardée à mort.

Quelques jours plus tard, les corps d’un homme et de sa sœur ont été retrouvés dans une résidence de Vaudreuil-Dorion. La femme de 45 ans aurait été tuée par son frère et ce dernier se serait ensuite enlevé la vie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.