/news/sante

Budget Girard: des nouvelles cliniques, mais peu d’argent supplémentaire pour la santé mentale

Québec maintiendra en place les centres de vaccination créés durant la pandémie et ouvrira de nouvelles cliniques d’infirmières spécialisées afin de désengorger les hôpitaux. Pour faire face à la crise en santé mentale, le budget Girard ne prévoit que 27 millions $ supplémentaire cette année.

• À lire aussi: Budget Girard: des millions pour améliorer le français à l’école

• À lire aussi: Budget Girard: des mesures pour atténuer la crise du logement

• À lire aussi: Budget Girard: le marché du carbone payant pour l’environnement

Le ministre de la Santé aura du pain sur la planche, alors que son collègue aux Finances vient de lui donner les moyens de mener à terme sa réforme du réseau annoncée depuis un an. 

L’exercice 2023-2024 prévoit une hausse significative de 7,7% pour le mammouth de la santé, par rapport à l’an dernier.  

Ainsi, 272 M$ seront consacrés à pérenniser les centres de vaccinations, qui verront leur rôle être élargi pour intégrer des soins de première ligne. 

«Il pourrait, par exemple, dans ces centres de vaccination et de dépistage, se faire des prélèvements sanguins à l’avenir», a illustré le ministre des Finances, Eric Girard. On peut également penser aux tests urinaires et aux campagnes de vaccination annuelles pour la grippe (influenza). 

Pour faire fonctionner ces centres, Québec prévoit de plus conserver en poste les travailleurs recrutés via Je contribue. 

Québec investira aussi 50 M$ cette année pour ouvrir 6 nouvelles cliniques gérées par des infirmières praticiennes spécialisées. D’ici cinq ans, 23 nouveaux établissements sont prévus. 

Promesses électorales

Le gouvernement Legault profite du budget pour concrétiser deux campagnes électorales: 26 M$ seront iront cette année pour créer la plateforme «Votre santé» qui permettra de prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé. 

Le transport par hélicoptère pour les patients se trouvant en région éloignée sera aussi mis en branle, tel que promis l’an dernier.

Une enveloppe de 700 M$ est également prévue pour combler le retard dans les chirurgies causé par la pandémie. Québec ambitionne de faire passer leur nombre de 20 000 à 3000 d’ici la fin de 2024. 

Peu d’argent neuf en santé mentale

Lors de son passage à Amqui après l’attaque au camion-bélier, la semaine dernière, le premier ministre François Legault avait annoncé son intention d’agir dans le domaine de la santé mentale. «On doit en faire plus», avait-il déclaré. 

Un drame similaire à Laval et la multiplication d’incidents plaident pour des investissements supplémentaires. 

Quelque 27 M$ seront investis pour ajouter des services cette année, pour un total de 139 M$ sur cinq ans. Déçue, la députée de Québec solidaire, Christine Labrie, a qualifié le montant de «poudre aux yeux». 

La somme peut sembler modeste, à la vue des besoins, mais le ministre des Finances fait valoir que 1,3 G$ a déjà été annoncé depuis 2020. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.