/news/world

VIDÉO | Un Américain meurt écrasé par 10 policiers et agents hospitaliers

Une vidéo éprouvante, montrant la mort d'un homme noir écrasé sous une dizaine de policiers et de soignants lors de son admission dans un hôpital psychiatrique, a été diffusée mardi aux États-Unis.

La mort d'Irvo Otieno, le 6 mars dans l'État de Virginie, a relancé le débat sur la manière dont les forces de l'ordre américaines traitent les personnes atteintes de maladie mentale.

Sept policiers du comté de Henrico et trois agents du Central State Hospital de Petersburg, majoritairement afro-américains, ont été inculpés pour meurtre la semaine dernière.

La procureure locale, Ann Cabell Baskervill, avait indiqué que le jeune homme, âgé de 28 ans, était mort «par asphyxie», alors qu'il «était retenu physiquement», sans donner plus de détails.

Une vidéo du drame, filmée par une caméra de surveillance et publiée mardi par plusieurs médias, montre son arrivée à l'hôpital après trois jours dans une cellule. Menotté, les chevilles entravées, il est torse nu et sans chaussures, et avance plié en deux, tiré par des agents.

Il est d'abord assis par terre, le dos contre un fauteuil. Quelques minutes plus tard, ce jeune homme au physique imposant est plaqué au sol sous plusieurs agents - trois au début, jusqu'à 10 à la fin de la scène - qui obstruent la vue.

Ils semblent vouloir l'immobiliser pour sangler ses jambes et appuient sur différentes parties de son corps, notamment au niveau du ventre, pendant au moins onze minutes. Quand ils relâchent leur pression, Irvo Otieno est inconscient et sans pouls. Des efforts pour le réanimer restent vains.

La vidéo avait été montrée au préalable à la famille d'Irvo Otieno, qui a souhaité sa diffusion.

«Même si mon fils était en pleine crise de maladie mentale, ce que j'ai vu est déchirant», avait commenté sa mère Caroline Ouko lors d'une conférence de presse jeudi. «Ils ont étouffé mon bébé», «ils l'ont traité comme un chien, pire qu'un chien», avait-elle ajouté.

L'avocat de la famille, Ben Crump, avait fait le parallèle avec le meurtre de George Floyd, un quadragénaire noir mort en 2020 étouffé par un policier blanc de Minneapolis. La vidéo de son calvaire, qui avait fait le tour du monde, avait suscité une immense mobilisation contre le racisme et les violences policières.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.