/news/culture

«A Good Person»: Florence Pugh et Morgan Freeman excellents devant les caméras de Zach Braff

Getty Images via AFP

Zach Braff a raison: Florence Pugh est l’une des plus grandes actrices de sa génération.

Et c’est d’ailleurs pour elle qu’il a écrit le rôle d'Ally (Florence Pugh), une jeune femme de 26 ans qui doit bientôt se marier avec Nathan (Chinaza Uche). Ce véritable conte de fées cesse dès qu’Ally a un grave accident de voiture dans lequel sont tués son futur beau-frère et sa future belle-sœur, parents de Ryan (Celeste O’Connor).

Un an plus tard, Ally est accro à l’OxyContin dont sa mère (Molly Shannon que je ne parviens jamais à prendre au sérieux) veut la sevrer. Une fois qu’Ally a atteint le fond, elle décide de se joindre à un groupe de AA et tombe nez à nez avec Daniel (Morgan Freeman dans un rôle plus intéressant que ses dernières apparitions trop rapides), père de Nathan qui la tient pour responsable de l’accident.

La dépendance aux opioïdes n’est pas un sujet nouveau (à ce propos, je vous conseille l’excellente série Dopesick sur Disney+), mais Florence Pugh apporte à son personnage d’Ally une émotion brute qui sert le scénario parfois un peu alambiqué. L’actrice est ainsi capable de quémander des pilules à une amie, de se commander deux tequilas de bon matin puis de raconter son accident lors d’une réunion des AA avec une sincérité qui ne manque pas de faire pleurer.

Oui, Zach Braff est synonyme de l’excellent Garden State (2004) et il est difficile, voire impossible, de ne pas y penser devant A Good Person. Non que les films soient similaires, mais le scénariste et réalisateur possède cette qualité rare de parvenir à faire ressentir les émotions de ses personnages aux spectateurs. Oui, on verse donc des larmes devant certaines scènes particulièrement poignantes de ce drame sensible et, oui, l’homme est un romantique émotif assumé.

Au-delà de ce sentimentalisme cinématographique, A Good Person vaut pour le parcours d’Ally, les réflexions philosophiques de Daniel devant son train électrique et ce message d’espoir... malgré tout.

Note: 3,5 sur 5

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.