/news/currentevents

La tête d’un mafieux mise à prix pour 250 000$

Un contrat de meurtre d’au moins 250 000 $ colle désormais à la peau de Francesco Del Balso, le bouillant mafioso lavallois soupçonné d’avoir tenté de faire tuer Leonardo Rizzuto. 

• À lire aussi: Un ex-homme fort du clan Rizzuto dans l’eau chaude

• À lire aussi: La police frappe un grand coup chez un ex-lieutenant du clan Rizzuto et trois influents Hells Angels

• À lire aussi: Tentative de meurtre à l'endroit de Leonardo Rizzuto: la police s'attend à une réplique violente

C’est ce qu’a appris notre Bureau d’enquête de sources bien au fait de cette affaire explosive de guerre intestine et de loyautés trahies, digne d’un film de mafieux. 

La tête de l’ex-lieutenant du clan Rizzuto vaudrait ainsi une prime à la hauteur de celle offerte au tueur à gages Gérald Gallant en l’an 2000 pour éliminer le chef des Hells Angels, Maurice «Mom» Boucher, en pleine guerre des motards.

Pas étonnant que Del Balso ait essayé de fuir le Canada d’urgence le 23 mars quand il a su le danger qu’il courait. Mais la Sûreté du Québec l’avait déjà à l’œil comme suspect derrière la tentative de meurtre à laquelle le fils du défunt parrain Vito Rizzuto a survécu à la mi-mars.

Fuite évitée

Les policiers l’ont donc intercepté à l’aéroport Trudeau alors qu’il cherchait à prendre un vol vers l’Europe et lui ont confisqué son passeport pour éviter qu’il disparaisse outre-mer.

Ce spécialiste de l’extorsion et des paris sportifs illégaux aurait réagi en accusant les policiers de vouloir sa mort, bien que ceux-ci s’assuraient plutôt qu’il n’échappe pas à la justice.

Depuis, Del Balso se cache, traqué de toutes parts. Les seuls qu’il ne parvient pas à semer sont les policiers en civil qui lui collent au train malgré ses déplacements, dans le cadre de leur enquête qui le vise. 

  • Écoutez Éric Thibault du Bureau d'enquête du Québecor parler du crime organisé à Montréal via QUB radio :

Hier, la SQ a effectué une perquisition à sa résidence de Laval, en quête d’éléments de preuve pour étayer son enquête. Sans surprise, Del Balso brillait par son absence.

La bonne cible?

La mèche du conflit s’est allumée le 7 novembre 2022 quand le VUS de marque Lexus où Del Balso prenait place a été criblé de balles à Laval. 

Deux projectiles ont troué la vitre du conducteur et deux autres sont passés à travers le pare-brise. Il s’en était sorti sans égratignures.

Del Balso a cru que seul Rizzuto, considéré comme l’un des leaders de la mafia montréalaise, avait pu autoriser une telle attaque armée contre lui, d’après la thèse de la police qui n’a toutefois aucune preuve que Rizzuto soit mêlé à ce crime.

Les représailles sont néanmoins arrivées le 15 mars, encore à Laval, quand Rizzuto a été blessé par plusieurs projectiles d’arme à feu qui ont troué son VUS de marque Mercedes. Le tireur qui a fait feu à partir d’un autre véhicule et son chauffeur courent toujours.

Ce jour-là, Del Balso se prélassait dans le Sud, mais son voyage serait perçu par les autorités comme un faux alibi. 

  •  Écoutez la chronique Faits Divers de Maxime Deland au micro de Benot Dutrizac, tous les jours sur les ondes de QUB radio : 

En 2006, Del Balso comptait parmi les cinq dirigeants du clan Rizzuto que la GRC a épinglés dans l’opération Colisée, aux côtés de Nicolo Rizzuto, le grand-père de Leonardo. 


Après avoir purgé 15 ans de taule pour gangstérisme, Del Balso tremperait davantage dans les activités criminelles des Hells que dans celles de la mafia, selon nos sources.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.