/news/sante

Santé mentale: le programme «Aire ouverte» pour aider les jeunes

Les ressources d’aide en santé mentale sont de plus en plus sollicitées par les adolescents et les jeunes adultes.

• À lire aussi: Santé mentale et physique: accès gratuit à ces gyms pour les ados cet été

• À lire aussi: Santé mentale: du soutien à domicile pour les aînés

Afin de leur venir en aide, le gouvernement du Québec a mis sur pied en 2018 le programme «Aire ouverte», qui se déploie dans l’ensemble de la province.

Les consultations avec les travailleurs sociaux dans les centres de service administrés par les CIUSSS se font sans accord parental.

Alaa Ben Romdhane, jeune adolescente de Montréal, a eu recours aux services offerts par le programme «Aire ouverte».

«Moi j’avais vraiment besoin de quelqu’un d’externe, qui pouvait avoir une autre vision sur ce qui se passait dans ma tête et dans ma vie», reconnait-elle.

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, via ses quatre points de service, a complété 3000 interventions l’an dernier auprès de 500 jeunes.

Dans la plupart des rencontres, aucun rendez-vous n’est requis, et les services sont nombreux.

Selon Anne Leblanc, travailleuse sociale à «Aire ouverte», les trois dernières années ont été difficiles pour la jeunesse québécoise.

«La pandémie a augmenté les symptômes anxieux chez les jeunes», dit-elle.

«[Aire ouverte] c’est vraiment un filet de sécurité.»

TVA NOUVELLES

Le ministre Carmant satisfait

En entrevue avec notre journaliste Harold Gagné, le ministre québécois responsable des Services sociaux Lionel Carmant constate une baisse des listes d’attente pour obtenir des services en santé mentale.

TVA NOUVELLES

«On a vu, depuis l’ouverture des nombreuses Aires ouvertes, une diminution des listes d’attente en santé mentale / jeunesse, je pense qu’il y a un lien direct», affirme-t-il.

L’homme politique se donne comme objectif de mettre en service 80 aires ouvertes au Québec.

«On a investi 40 M$ jusqu’à présent, les sommes ne sont pas encore toutes déployées, parce que c’est environ 1,5 M$ par site», conclut-il.

TVA NOUVELLES

*Voyez l’intégralité du reportage dans la vidéo ci-haut*

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.