/news/politics

Salaire des élus: les solidaires ne refuseront pas tous leur hausse

Contrairement à Gabriel Nadeau-Dubois, tous les députés solidaires ne verseront pas l’entièreté de leur hausse de salaire à des organismes communautaires, si Québec va de l’avant avec une majoration de 30%.  

• À lire aussi: Hausse du salaire des élus: le gouvernement accuse Québec solidaire de verser dans le populisme

Le chef parlementaire de Québec solidaire a fait cette précision, mardi, alors que les travaux reprennent sur le projet de loi pour bonifier le salaire des élus. 

«Il n'y aura pas de ligne de parti à Québec solidaire sur les finances personnelles des gens. On a tous des situations différentes et chaque personne va prendre sa décision», a déclaré M. Nadeau-Dubois. 

Lui-même s’engage à verser l’ensemble de la différence à une œuvre de charité, pour l’ensemble du mandat en cours. Au moins quatre autres députés solidaires feront de même, tandis que d’autres ont annoncé qu’ils en redonneront seulement une partie. 

Sa formation, rappelle-t-il, s’oppose à une augmentation adoptée par l’Assemblée nationale et votera contre le projet de loi caquiste qui prévoit une hausse du salaire de base de 30 000$. 

Mais Gabriel Nadeau-Dubois rappelle que sept de ses collègues sont parmi les élus les moins bien rémunérés de l’Assemblée nationale, puisqu’ils ne reçoivent pas de primes pour des fonctions supplémentaires. 

«Donc, étant, pour le dire très simplement, le plus haut salarié de mon propre caucus, moi, je ne vais pas regarder de haut mes députés puis leur dire : Ça, c'est ce que tu vas faire avec ton argent. Pour vrai, ce n'est pas comme ça que je travaille, ce n'est pas mon style de leadership», a-t-il affirmé en rappelant le débat récent sur la ligne de parti à la CAQ. 

Toutefois, il affirme qu’il serait très étonné qu’un élu solidaire garde 100% de la hausse. 

Dans les corridors de l’Assemblée nationale, le député solidaire Andrés Fontecilla a reconnu que la question a fait l’objet d’un débat à l’interne. «Il y a eu discussions. On a mis toutes les options sur la table et on a trouvé un consensus à travers tout ça», dit celui qui fera don de plus de 50% du montant.  

  • Écoutez l'édito de Yasmine Abdelfadel diffusé chaque jour en direct 13 h 30 via QUB radio :

Approche critiquée

Cette directive au sein de QS fait sourciller le chef libéral par intérim, Marc Tanguay. 

«Il y a une continuité chez Québec solidaire d'affirmer être une chose puis d'incarner le contraire. Chez Québec solidaire, les députés, c'était outrageant ne devaient pas avoir cette augmentation-là. Et c'était injustifié, ainsi de suite. Et là, ce matin, Gabriel Nadeau-Dubois, il dit : Bien, écoutez, si les députés veulent la garder dans leur poche, ils pourront le faire», a-t-il lancé. 

«C'est pathétique», estime le député libéral, dont la formation appuie la hausse proposée par le gouvernement caquistes. 

«Je viens d'apprendre aussi que certains députés de Québec solidaire accepteraient l'augmentation de salaire. Donc, je vais les laisser avec leurs contradictions», a renchéri le premier ministre François Legault, un peu plus tard. 

Amendement controversé

QS a également fait l’objet d’un tir nourri du PLQ et du PQ après avoir proposé, jeudi dernier, d’hausser le salaire des élus de 20 000$, plutôt que de 30 000$ tel que prévu par le projet de loi. 

L’amendement, apporté dans le cadre de mesures dilatoires visant à faire dérailler l’adoption du projet de loi, est revenu hanté les solidaires mardi. 

«C'est pathétique, ce qu'on voit avec Québec solidaire, qui se faisaient les chantres de l'honorabilité, puis aujourd'hui ils sont en train de négocier sur la place publique un 20 000 $», a déclaré Marc Tanguay. 

  • Pour les meilleures analyses de l'actualité politique, ne manquez pas La rencontre de l'heure Latraverse-Dumont, tous les jours 17 h 00 , en direct ou en balado via QUB radio : 

Gabriel Nadeau-Dubois insiste, sa formation s’oppose toujours à une hausse et l’amendement visait simplement à «amoindrir» l’impact de l’augmentation, qui coûtera 5 millions$ par année au trésor public. 

Québec solidaire affirme d’ailleurs que la population l’appuie dans son opposition au projet : un sondage Léger commandé par la formation révèle que 74% des Québécois rejettent la hausse proposée. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.