/news/law

Piétonne de 79 ans happée à mort: la conductrice n’avait jamais conduit... sauf aux arcades

Une adolescente qui a mortellement happé une aînée qui marchait dans le quartier Rivière-des-Prairies n’avait jamais conduit de sa vie sauf aux arcades, a-t-elle témoigné au procès de son complice allégué.

• À lire aussi: Piétonne happée dans une zone résidentielle: l'accusé aurait encouragé la conductrice à accélérer

«Je n’avais jamais pris le volant, c’est un ami qui avait loué le véhicule sur Snapchat et il me l’avait prêté. On m’a expliqué que c’est comme du go-kart, il y a le frein et l’accélérateur», a confié l’adolescente ce mercredi au palais de justice de Montréal.

La témoin, maintenant âgée de 19 ans, était à la barre au procès de Jean Berbens Petit, un Montréalais de 22 ans qui est accusé de conduite dangereuse causant la mort et d’avoir fui la police.

Le triste événement qui a coûté la vie de Carolina Zollo-Braca, 79 ans, était survenu le 16 mars 2021. L’ado, qui ne peut être nommée car elle était mineure au moment des faits, avait pris le volant pour se rendre à la fête d’un ami, et ce même si elle n’avait aucune expérience de conduite.

«C’était pour aller plus vite, perdre moins de temps, je voulais être à la fête», a dit la témoin au jury, ajoutant que la seule fois qu’elle avait «conduit», c’était «aux arcades».

Dans le véhicule prenaient place deux personnes, dont Petit. Or, durant le trajet, des policiers l’ont captée roulant à 70km/h. Mais quand ils ont tenté de l’intercepter, la conductrice aurait accéléré.

Encouragement

Et selon la théorie de la Couronne, c’est Petit qui l’a encouragée à agir ainsi.

«Il s’est rendu complice à la conduite dangereuse en encourageant la conductrice à accélérer pour fuir les policiers, dans un quartier résidentiel et scolaire», avait dit Me Sylvie Dulude de la Couronne en ouverture de procès.

Et selon un témoin de la scène, l’ado conduisait tellement vite que la voiture «sautait» à chaque dos d’âne installé dans le secteur.

  • Écoutez les explications du journaliste Alexandre Moranville dans sa brève d’actualité diffusée chaque jour en direct 12 h 55 via QUB radio :

«[Le véhicule] n’allait pas en ligne droite, il sautait, on voyait qu’il n’y avait pas de contrôle», a dit ce témoin ce mercredi.

En voulant tourner à une intersection avec un arrêt obligatoire, l’ado a perdu le contrôle, percutant de plein fouet l’aînée, qui est décédée des suites de ses blessures.

«Les trois personnes sont sorties de la voiture et sont parties», a ajouté le témoin en affirmant qu’aucun d’entre eux n’avait tenté d’assister la victime.

Le procès devant jury, présidé par le juge François Dadour, se poursuit toute la journée. Me Clemente Monterosso représente l’accusé, qui a plaidé non coupable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.