/news/currentevents

Caméra cachée dans les toilettes d’une école primaire : un ancien élève de l’école est arrêté

L’homme qui aurait installé une caméra cachée dans la salle de bain d’une école primaire de Gatineau a été arrêté, ont annoncé les autorités vendredi matin. Il s’agit d’un ancien élève de l’établissement. 

• À lire aussi: Inquiétante découverte d’une caméra dissimulée dans les toilettes d’une école primaire de Gatineau

Matthias Deschênes, 18 ans, a été épinglé par les policiers jeudi soir, au terme d’une très courte enquête.

Plus tôt dans la journée, les policiers avaient été appelés à se rendre à l’école l’Oiseau Bleu, sur la rue Nelligan, où une caméra dissimulée venait d’être découverte dans le plafond d’une salle de bain pour filles.

Dès lors, la caméra a été saisie afin que son contenu soit analysé.

Quelques heures plus tard, les policiers ont été en mesure de passer les menottes à celui qui aurait installé la caméra.

TVA NOUVELLES

Selon les autorités, Matthias Deschênes habite non loin de l’école et serait un ancien élève de cet établissement.

«Il ne faisait pas partie du personnel de l’école», a assuré la police de Gatineau.

Le jeune suspect devait comparaître vendredi après-midi, au palais de justice de Gatineau, sous des accusations de tentative de production de pornographie juvénile, de voyeurisme et d’introduction par effraction.

«En ce moment, rien n’indique que les images qui auraient pu être enregistrées par l’appareil ont été consultées ou partagées par le suspect», a fait savoir le corps policier gatinois dans un communiqué.

  • Écoutez la chronique faits divers de Maxime Deland, journaliste à l’Agence QMI, entre autres au sujet de la caméra cachée, au micro de Benoit Dutrizac via QUB radio : 

C’est la deuxième fois en peu de temps qu’un événement inquiétant survient à l’intérieur des murs de cette école primaire.

À la mi-avril, une salle de bain de cette même école avait été endommagée à la suite d’un incendie.

L’enquête avait permis d’identifier deux fillettes de l’école, âgées de moins de 12 ans, comme étant celles qui avaient mis le feu.

Aucune accusation criminelle n’avait été portée contre elles puisque pour être criminellement responsable de ses actes, une personne doit être âgée d’au moins 12 ans selon la loi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.