/regional/sherbrooke/centreduquebec

Fermeture de l’usine Olymel: des employés se confient

Après le choc de l’annonce de la fermeture de l’usine, les 300 employés d’Olymel à Princeville doivent déjà penser à leur avenir. Quelques-uns se sont confiés à TVA Nouvelles.

• À lire aussi: Olymel fermera son usine de Princeville en novembre

• À lire aussi: Fermeture d’Olymel à Princeville: «surprise totale» pour les employés

«[Mercredi], quand nous avons été convoqués tous ensemble à la cafétéria, j’ai vite compris ce qui s’en venait, a raconté Jean-Roch Lévesque, qui travaille à l’usine depuis 45 ans. L’entreprise nous offre d’aller dans une autre de ses usines, mais c’est beaucoup trop loin. Elle est supposée nous aider pour la suite, on devrait avoir des nouvelles dans quelques semaines, j’imagine.»

Nicolas Lécuyer-Thibault est à l’emploi d’Olymel depuis sept ans.

«Je ne suis pas inquiet de me trouver du travail rapidement, il y a des besoins partout, mais ce que je trouve triste c’est de quitter mes collègues et amis. On a tissé des liens ensemble au fil des années», a-t-il souligné.

Le député d’Arthabaska, Éric Lefebvre, et la ministre de l’Emploi, Kateri Champagne Jourdain, ont annoncé jeudi qu’ils étaient déjà en action pour accompagner les 300 travailleurs à trouver un autre emploi.

Répercussions pour toute la région

La fermeture de l’usine d’Olymel à Princeville, qui sera effective le 10 novembre prochain, risque d’avoir un impact sur l’économie de toute la région, croit le président de la Chambre de commerce et d’industrie des Bois-Francs, Patrick Laroche.

«C’est un coup très dur. Ce sont des emplois bien rémunérés qui sont perdus. Il faut prévoir une perte du pouvoir d’achat et des répercussions sur les commerces de Princeville et des environs», a-t-il expliqué.

L’autre question qui se pose dans la communauté, qu’adviendra-t-il des installations d’Olymel? L’entreprise indique qu’elle offrira toute sa collaboration à quiconque voudrait y relancer des activités.

Le maire Gilles Fortier le souhaite fortement.

«On ne sait jamais, quelqu’un de l’extérieur peut être intéressé à faire quelque chose ici. C’est une belle usine qui a du potentiel», a-t-il mentionné.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.