/regional/estduquebec/basstlaurent

Forcé de se départir de sa collection de 555 casquettes

Charles Laverdière | TVA Nouvelles

Un homme de Saint-Modeste, tout près de Rivière-du-Loup, a mis plusieurs décennies à garnir une vaste collection de casquettes, dont il doit aujourd’hui se départir en raison d’un déménagement 

En septembre dernier, Jean-Léo Gagnon comptait 555 casquettes. Il ne croyait pas que sa collection, commencée il y a plus de 40 ans, allait prendre une telle ampleur à ses débuts.  

«Un moment donné, j’en avais une ou deux que je trouvais belle, que je gardais sans les porter. De là, c’est venu que j’en avais 10, 12 et c’est devenu une passion», raconte-t-il. 

Ironiquement, il n’a jamais porté un seul de ses couvre-chefs. 

Le collectionneur a pu compter sur l’aide de plusieurs personnes, dont celle de sa famille pour agrandir sa sélection.  

«On travaillait là-dedans même avec les enfants, détaille M. Gagnon. Démêler, pas en avoir en double, les mettre dans des sacs, bien les protéger, faire des armoires pour exposer ça ou garder ça propre.»  

En tant qu’ancien acheteur, il a aussi pu compter sur l’aide des gens avec lesquels il faisait affaire. Plusieurs de ses casquettes ont été obtenues en faisant du troc.  

«J’avais beaucoup à faire avec des compagnies. Sachant eux autres que j’en faisais une collection, ils m’aidaient aussi et ça me permettait d’échanger des doubles avec d’autres collectionneurs de la Gaspésie. C’est les voyageurs de commerce qui faisaient ce trafic-là», explique-t-il. 

Des 555 casquettes, deux ont un cachet plus particulier: celle des Nordiques de Québec et celle de l’Avalanche du Colorado. Les Nordiques étant son équipe favorite, et l’Avalanche étant l’équipe qui a remplacé les Nordiques. M. Gagnon les qualifient d’inséparables. 

Toutefois, l’homme qui approche ses 70 ans doit déménager et vendre sa collection. Si son plan d’origine était de vendre le tout à un seul acheteur, il les vend aujourd’hui séparément en grande quantité ou à l’unité. 

«Ça fait un assez gros investissement aussi en partant. Si on compte ça à 4-5$ chacune pour faire une moyenne, c’est 2000$-3000$. C’est pas tout le monde qui est prêt à investir ça. Pas tout le monde qui a la place aussi.»