/news/politics

Pacte sur les migrations

«Les Canadiens sont en colère», estime Andrew Scheer

TVA Nouvelles

Alors que le gouvernement de Justin Trudeau s’apprête à signer le Pacte mondial sur les migrations, l’opposition officielle s’oppose vivement à cette décision.  

«Il y a des aspects de cette entente qui me donnent beaucoup d’inquiétudes», a déclaré le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, vendredi, en entrevue avec Mario Dumont. 

Selon le chef conservateur, les Canadiens sont fâchés par la gestion du gouvernement libéral de la crise à la frontière. 

«Les Canadiens sont en colère par les coûts [liés à l’immigration] et le fait que le gouvernement libéral n’a rien fait durant les dernières deux années pour régler la situation à la frontière», a précisé Andrew Scheer.  

«Et maintenant le gouvernement parle de signer un pacte sur l’immigration», a lancé le chef de l’opposition.  

 «Nous avons le droit, comme pays, de gérer notre propre système d’immigration basé sur nos besoins et nos décisions», a soutenu le chef du Parti conservateur.  

Le Canada sera à Marrakech, lundi et mardi, pour approuver formellement le Pacte mondial sur les migrations piloté par l'ONU, accompagné de plus de 100 pays.  

Ce pacte «considère tous les aspects globaux, les raisons pour lesquelles les gens décident de traverser les frontières, en cohérence avec la souveraineté des États et leur interdépendance», a indiqué Louise Arbour, la représentante spéciale de l'ONU pour les migrations. 

 

Dans la même catégorie